Prélude à la connectivité globale, ce petit appareil deviendra incontournable dans chaque famille très bientôt. Et pas uniquement dans les familles, dans les agences aussi, pourquoi pas ?

Basé sur l’intelligence artificielle, Google Assistant se livre à des conversations bidirectionnelles. Plus besoin de taper sur votre smartphone, ou de dicter via votre smartphone vos questions. Dites OK Google suivi de votre question.

Des exemples pratiques ?

La météo partout dans le monde, les distances entre les pays, les capitales ; vos traductions ; la durée d’un vol, les informations générales, votre agenda : tout ce qui vous passe par la tète ! Il commande votre télé, vos programmes, le volume, vos lumières (avec lampes appropriées), l’ensemble de votre domotique.

Est-ce un bien ? Les esprits chagrins diront : et ma vie privée dans tout cela ?? Réponse : elle n’existe déjà plus. On estime qu’en 2020 il y aura entre 50 et 80 milliards d’objets connectés dans le monde. Soit environ 6 objets par personne.

Quelle agence osera ?

2018 sera l’Année de la Connectivité. Oseriez-vous dire NON à cette évolution ?

Vous peut être, mais vos enfants vous l’imposeront.

Ed Lin

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

2 Commentaires

  1. Nos 2 adorables fistons ne nous l’imposeront pas !
    Car jusqu’à nouvel ordres ils vivent à nos frais, et tant que c’est le cas, c’est nous qui décidons ce qui rentre (ou justement pas) dans notre maison.
    Je ne vois d’ailleurs pas l’utilité d’un tel appareil. Je ne suis pas paresseux au point de ne pas savoir allumer la lumière moi-même, et tapoter quelques termes sur mon clavier ou smartphone avec mes doigts…
    D’ailleurs, peur ceux qui commencent à avoir ras le bol de goolge, sachez qu’il existe d’autres moteurs de recherche. Moi j’utilise Ixquick.

Laisser une réponse