Goliath chinois vs David nord-coréen

La Corée du Nord a effectué mardi matin un tir de missile qui est passé au-dessus du Japon. Inutile de dire que ce tir a provoqué la colère des Américains et de ses alliés sud-coréens et japonais. Pour les Etats-Unis, c’est une nouvelle provocation du régime dictatorial de la Corée du Nord qui montre qu’il n’est pas prêt à dialoguer.

Bien entendu, outre les populations locales, les bourses mondiales sont aussi nerveuses et ont réagi à la baisse à ce nouvel incident diplomatique. D’où la question, que peut-on faire face à ces provocations ?

D’abord, il faut comprendre que la Corée du Nord n’a même pas besoin de menacer avec ses armes nucléaires son voisin du sud. Séoul, la capitale de la Corée du Sud est à courte distance des armes conventionnelles, chimiques et biologiques, que possède la Corée du Nord. Pour calmer les Nord-Coréens, les Etats-Unis n’ont d’autre choix que de compter sur la Chine, qui est le seul pays au monde capable de tordre le bras du dictateur nord-coréen et de le ramener à la raison.

La Chine monnaie fortement son aide aux Etats-Unis, comme le font comprendre plusieurs experts. D’abord, parce que la Chine n’a pas oublié que Trump, dans sa campagne électorale, voulait instaurer une taxe e 45% sur les importations chinoises. Ensuite, les Chinois n’ont pas aimé que Trump et son administration les accusent de manipuler leur devise pour prendre des parts de marché à l’exportation.

Toute la tactique du Goliath chinois consiste à faire sortir du ring le David nord-coréen mais en lui évitant le K-O.

Mais attention, si la Chine fait monter les enchères, elle n’a pas non plus les coudées 100% franches car son économie reste fragile et la dette chinoise s’est envolée à 300% du PIB chinois. Ce que les experts veulent dire par là, c’est que la Chine souhaite d’abord le calme et la stabilité dans la région et dans le monde. Elle n’a pas envie d’un nouveau trou d’air économique qui pourrait faire tanguer son économie… C’est la raison pour laquelle la Chine essaie aussi de faire comprendre au David nord-coréen qu’il ne doit pas aller trop loin.

Il est vrai que la Chine voudrait garder le statu quo actuel, car si la Corée du Nord perd la partie, la Chine aura une Corée du Sud réunifiée avec une Corée du nord, et donc un pays capitaliste et étroitement associé aux Etats-Unis à sa frontière, ce qui n’enchante pas les Chinois ! Et donc, toute la tactique du Goliath chinois consiste à faire sortir du ring le David nord-coréen mais en lui évitant le K-O.

Mais comme le faisait remarquer Pierre Rigoulet, spécialiste des pays communistes au Figaro, la meilleure manière de lutter contre la Corée du Nord, c’est de l’ouvrir aux images de l’Occident, à sa musique et à ses idées. Et si vous trouvez que c’est une curieuse attitude, il faut vous souvenir que l’URSS est tombée sans tirer un seul coup de feu, alors que Moscou avait tout de même 12.000 ogives nucléaires stratégiques !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY