Goldcar lance Key’n’Go

L’entreprise renforce son engagement envers l’innovation et les nouvelles technologies avec un service accessible via une application repensée et un distributeur de clés automatique : de quoi révolutionner l’expérience utilisateur.

Goldcar, entreprise leader sur le marché de la location de voiture de tourisme, réaffirme sa volonté d’innover via l’usage de nouvelles technologies et met en place de nouveaux services pour améliorer l’expérience client. Le loueur démarre la saison estivale en offrant son service Key’n’Go. Ce système de pointe dans le secteur de la location de voiture permet aux clients Goldcar de bénéficier d’un service rapide en toute autonomie, évitant ainsi le passage au comptoir, et de prendre leur voiture en juste une minute.

L’intégration de cette nouvelle technologie permettant de rationaliser le service client, tout comme le lancement de la nouvelle application Goldcar, font partie des efforts déployés par l’entreprise pour proposer des services innovants, une volonté d’excellence qui a conduit le loueur à investir plus de deux millions d’euros en 2016.

La transformation digitale est un élément clé du plan stratégique de Goldcar, d’autant que 90% des clients effectuent leurs réservations en ligne. Selon Juan Carlos Azcona, PDG de Goldcar : «  notre entreprise travaille depuis plusieurs années à la digitalisation de son modèle afin de répondre aux besoins de chaque voyageur. Certains clients accoutumés aux technologies recherchent un service plus innovant : c’est un facteur de transformation de la structure du secteur touristique en général et de celui de la location de voiture en particulier. »

Pour répondre aux attentes de ces clients, Goldcar a concentré ses effort sur des projets tels que Key’n’Go ; un distributeur de clés automatique disponible sur les marchés espagnols, italiens et portugais dans les comptoirs de Barcelone, Tenerife, Palma de Majorque, Valence, Alicante, Ibiza, Minorque, Malaga, Séville, Gérone, Murcie, Porto et Faro. Ce service pionnier dans le secteur sera bientôt étendu aux bureaux de Palerme, Rome, Lisbonne, Milan et Catane.

Il suffit de présenter un QR code au distributeur, via son mobile ou sur papier. L’’utilisateur peut alors prendre ou rendre les clés d’un véhicule, sans passer par le comptoir.

Une application mise à jour avec de nouvelles fonctionnalités

L’un des objectifs de Goldcar est de densifier les interactions avec ses clients via leurs smartphones. Dans cette optique, le loueur a concentré ses efforts sur le lancement d’une application mobile repensée, plus facile d’utilisation comprenant de nouveaux services qui simplifient la gestion de la location de véhicule et la réservation électronique. En plus de la réservation de véhicule et de la demande de facture, l’application, disponible dans plusieurs langues, permet à l’utilisateur d’accéder à des informations utiles concernant sa destination et de contacter le service d’assistance dépannage. On y trouve également un contrôle en temps réel de l’heure d’arrivée à l’agence de location, et les clients peuvent même activer un système de suivi qui  leur rappelle leur lieu de stationnement.

L’application mobile Goldcar offre à ses utilisateurs la possibilité de se connecter à l’agence de leur choix et de gérer leur horaire d’arrivée. Cette technologie facilite significativement le processus de livraison des véhicules dans les agences. Ainsi, les clients ont la possibilité de prendre rendez-vous à l’heure d’arrivée de leur train ou de leur avion : ils contrôlent directement l’heure de retrait du véhicule qui est réservé et prêt quand ils se présentent à l’agence.

Goldcar a également installé des terminaux automatisés dans son réseau d’agences – presque vingt appareils dans ses comptoirs principaux en Espagne, en Italie et au Portugal pour gérer les horaires de collecte – une technologie créée pour répondre aux besoins des clients de manière plus efficace, notamment dans les périodes chargées comme l’été.

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY