Germania s’oppose à l’aide de l’Etat accordée à Air Berlin

Tant que la Commission européenne n’acceptera pas le crédit relais de 150 millions d’euros que le Gouvernement allemand entend accorder à Air Berlin, aucun argent ne sera injecté dans la compagnie qui a lancé une procédure d’insolvabilité à la mi-août.

Telle est la position actuelle de Germania, qui entreprend une procédure juridique dans le but d’empêcher l’octroi du crédit relais à Air Berlin. Comme l’a fait Ryanair, Germania fonde sa plainte sur le fait que tout est entrepris « pour avantager unilatéralement Lufthansa dans le renforcement de sa position dominante ». Il est prévu que l’on se prononce sur la requête de Germania le 15 septembre.

Lufthansa lorgne les long-courriers de Berlin et Düsseldorf

L’agence Reuters a communiqué entre-temps que Lufthansa plancherait sur la poursuite des vols long-courriers opérés par Air Berlin au départ de la capitale allemande et de Düsseldorf. Lufthansa avait déjà manifesté son intérêt pour la reprise des 17 appareils long-courriers d’Air Berlin – les opérations sur les deux aéroports conviendraient à Eurowings.

Mais la reprise de ces activités ne serait pas sans difficulté pour Lufthansa, qui marcherait ainsi sur les plates-bandes de sa partenaire de Joint Business, United Airlines. Les deux compagnies devraient dès lors s’entendre sur les destinations effectivement retenues.

L’avenir du programme Topbonus sans Air Berlin

Lui aussi insolvable depuis la fin de la semaine passée, le programme de fidélisation Topbonus d’Air Berlin est à la recherche d’un nouvel investisseur. 50 collaborateurs sont concernés par l’insolvabilité dudit programme, qui ne permet plus de cumuler ni d’écouler des miles auprès d’Air Berlin.

Mais Topbonus indiquait vendredi que l’accès au compte et l’affiliation au programme de voyageurs fréquents restaient inchangés – Etihad Airways avait acheté en 2012 70% du programme pour la modique somme de 200 millions d’euros.

Topbonus, qui consiste en une société externalisée gérant les données de plus 4 millions de membres, planifie son avenir sans Air Berlin, ont indiqué le Directeur Anton Lill et l’administrateur d’insolvabilité Christian Otto. Topbonus précise enfin qu’Air Berlin comme les autres compagnies partenaires continueront d’accorder aux membres du programme les avantages liés à leurs différents statuts (Silver, Gold et Platinum Card.) (DS)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY