France: Le cap des 100 millions de touristes en 2020 maintenu!

Inaugurant ce mardi le salon IFTM Top Resa, Matthias Fekl, le Secrétaire d’État au tourisme, a maintenu l’objectif de 100 millions de touristes étrangers en France en 2020 malgré une chute de 7% des arrivées internationales depuis le début de l’année… et des perspectives peu réjouissantes!

« Contrairement à d’autres pays victimes d’attentats où le tourisme s’est arrêté purement et simplement, la France a connu une baisse mais ce n’est pas la fin de la fréquentation touristique, les touristes étrangers continuent de venir », a-t-il déclaré lors d’un point presse.

Matthias Fekl a jugé indispensable d’expliquer « la réalité de la situation car il y a parfois des incompréhensions avec des touristes qui pensent qu’ils vont passer de mauvaises vacances en France ».

Il a également insisté sur la « mobilisation de toute la diplomatie économique française », à travers une délivrance accélérée des visas (48 heures la plupart du temps) et des déplacements des ministres en charge du tourisme pour « présenter le meilleur visage possible de la France ».

100 millions de touriste en 2020: « un challenge compliqué »

Le Secrétaire d’État sera d’ailleurs à Macao en octobre pour un forum mondial sur le tourisme dont la France sera l’invitée d’honneur, ce qui prouve que « le vivre à la française, notre gastronomie, notre patrimoine » continuent d’attirer. S’il le dit!

Un optimisme exacerbé qui s’apparente plus à de la méthode Coué selon Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du voyage qui estime, en termes diplomatiques, qu’arriver à 100 millions de touristes étrangers par an est « un challenge compliqué. Je crains que l’impact des attentats ne donne l’image d’un pays peu sûr. De loin, le plan vigipirate est perçu comme un couvre-feu », a-t-il expliqué à l’AFP.

Pour le président de l’organisation professionnelle des agences de voyages, « Les allègements de charge, report de remboursements de crédits, c’est quelque chose de temporaire, il faut des voyageurs ». Et ça, c’est pas gagné…

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY