Fortes turbulences entre Air France et KLM

Entre le nouveau directeur général canadien d’Air France-KLM, et le président néerlandais de KLM, le torchon brûle… Les deux hommes seraient actuellement en profond désaccord concernant le schéma de gouvernance. A savoir… qui sera The Big Boss ?

Selon le journal La Tribune, se basant sur des sources concordantes, Pieter Elbers, le Pdt de KLM devait prendre le poste de directeur général adjoint. Un poste qui n’existe pas encore mais qui sera en charge des alliances, de l’informatique et de la maintenance pour le groupe Air France – KLM.

Selon les sources interrogées par le journal, Ben Smith, Dg d’AF-KLM, veut diriger le groupe et n’est pas d’accord sur le partage prévu avec Pieter Elbers et notamment sur sa future place au sein du groupe.

Et il ne veut surtout pas être dessaisi des trois secteurs stratégiques qu’il revendique. Ce qu’on peut comprendre…

KLM veut du pouvoir

Le schéma de gouvernance envisagé est donc déjà enterré avant d’avoir vécu… mais les Hollandais veulent du pouvoir. En représailles KLM refuserait l’entrée de Ben Smith au conseil de KLM.

En octobre, dans De Telegraaf, Jan Willlem van Dijk, président du comité d’entreprise de KLM, a clairement annoncé qu’une partie non négligeable des salariés de KLM refusait l’entrée de Ben Smith au sein du conseil de la compagnie aérienne.

Celui-ci serait le porte-parole d’une partie de la direction de KLM, et en particulier de Hans Smits, le président du conseil de surveillance, et de Pieter Elbers, le président du directoire.

Chez KLM on veut garder, voir augmenter, l’indépendance de la compagnie hollandaise. Un scenario à la sauce Renault-Nissan mais dans l’aérien ?

De son côté, Ben Smith a pour mission de ressouder Air France et KLM pour créer une dynamique de synergie plus efficace. Mais avec l’animosité qui règne entre les deux dirigeants sur fond de climat social délétère au sein d’Air France, c’est pas gagné…

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY