Folie à tous les étages en Bourse

Je vais vous parler de la folie de la Bourse en ce moment, les uns la verront au travers de l’indice Dow Jones qui vient d’atteindre les 35.000 points, un nouveau plafond historique pour cet indice bien connu des auditeurs.

Ca étonne toujours le grand public de voir que la Bourse se porte aussi bien alors qu’autour de nous c’est l’incertitude sanitaire et économique qui semble primer. Et pourtant, j’ai failli ajouter que c’est normal, comme les autorités monétaires ont inondé l’économie d’argent et rachètent automatiquement la dette publique de tous les États, le loyer de l’argent.

Les taux d’intérêt sont quasi au plancher autour de 0%. Et donc, tout le monde, vous et moi, nous sommes à la recherche d’un peu de rendement.

Mais le gros souci avec les taux d’intérêt bas, c’est qu’ils provoquent des folies – vraiment – je vous cite quelques exemples en vrac. A Hong Kong, ville qui n’a jamais été gratuite en termes de logement, un appartement 5 chambres vient d’être vendu à 159.000 euros le mètre carré, comment dit-on « super spéculation » en Chinois ?

Même chose à Wall Street, en ce moment, tout le monde est amoureux de véhicules financiers appelés SPAC. Ne cherchez pas, ce sont juste des coquilles vides qui permettent de lever des fonds en Bourse pour racheter une autre société et la faire coter ensuite en Bourse.

Bref, les SPAC, c’est un truc totalement inutile qui a permis de lever 100 milliards de dollars depuis le début de l’année, soit plus que les levées de fonds en 2020.

Et puis, pour parler de choses inutiles, parlons une seconde du Dogecoin, une soi-disant crypto-monnaie dont son inventeur américain disait lui-même qu’elle ne servait à rien. Il a juste suffi qu’Elon Musk, le fondateur et propriétaire de la marque automobile Tesla en tombe amoureux pour que son cours explose.

Et la folie ne s’arrête pas là, Elon Musk était invité samedi dernier à une émission satirique, et il avoué, mi-sérieux, mi-rigolard que cette histoire de Dogecoin n’était qu’une vaste arnaque.

Et pouf, le cours du Dogecoin a chuté de 30% le weekend. D’ailleurs, Warren Buffet, le papy de la finance qui du haut de ses 90 ans en a vu d’autres, fustige toute cette folie boursière.

Il vient encore de dire que tout cela finira mal. Le plus étonnant, c’est que ce génie de la Bourse va sans doute avoir un problème pour une partie des actions de son groupe coté en Bourse. Son souci ? Une action de son fameux groupe Berkshire Hathaway vaut aujourd’hui plus de 430.000 dollars.

C’est le cours d’action le plus élevé de la Bourse de New York et ça pose un problème informatique pour afficher la valeur de cette action.

Oui, oui, je sais, ça change des problèmes de terrasses de l’Horeca, la preuve que nous vivons pas tous dans le même monde. Le virus a encore plus accéléré ce divorce entre citoyens du haut et citoyens du bas. Les gouvernements devront s’inspirer d’un dicton souvent utilisé par Bernadette Chirac: « snober les hauts et raccommoder les bas »

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY