Flybe : accord de sauvetage trouvé in extremis

Le gouvernement britannique a annoncé ce mardi dans la soirée, qu’un accord de sauvetage avait été trouvé avec les propriétaires de Flybe, à l’issue de plusieurs jours de discussions-marathons pour lui éviter de faire faillite.

« Je suis ravie que nous ayons trouvé un accord avec les actionnaires de Flybe pour que la société continue de fonctionner, et pour s’assurer que les régions britanniques restent connectées », a tweeté Andrea Leadsom, ministre des entreprises britannique.

Mme Leadsom n’a pas donné de détail sur l’accord trouvé et aucun porte-parole n’était joignable dans l’immédiat. Mais la presse locale a affirmé que le gouvernement envisageait un report du paiement de la taxe britannique sur les billets d’avion jusqu’à 2023, soit un coup de pouce fiscal de 100 M£ (117 M€).

Le patron d’IAG pas content !

En échange, les propriétaires de Flybe devront s’engager à injecter de nouveaux financements à la compagnie, qui accumule les pertes. Selon l’agence coopérative Press Association, le montant de ces financements « devrait se situer dans la zone des dizaines de millions de livres ».

Le patron du groupe aérien IAG Willie Walsh s’est emporté contre ce sauvetage par le gouvernement britannique, fustigeant une «mauvaise utilisation flagrante des fonds publics» pour soutenir un rival, selon lui mal géré. Les propriétaires de Flybe «veulent que le contribuable récupère la facture de leur mauvaise gestion de la société», s’emporte notamment le directeur général de la maison mère de British Airways et Iberia, dans une déclaration transmise à l’AFP mercredi.

(Avec AFP)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY