Fly Kiss, un petit Ryanair sauce française!

Basée en Slovénie par le groupe français Enhance Aero, Fly Kiss va opérer des vols réguliers depuis Lille, Nice, Strasbourg, Brest et Clermont-Ferrand à destination de Londres-Luton. Mais les méthodes utilisées en rappellent d’autres…

A partir du 7 novembre, la compagnie Fly Kiss couvrira 11 lignes régulières, Certains vols seront opérés en direct ou avec escale. Ceux-ci seront opérés avec des Embraer 145  (49 sièges). Les prix s’échelonneront de 99 € pour un Strasbourg-Clermont-Ferrand-Luton à 159 € pour un Strasbourg-Brest-Luton.

Fly Kiss est la propriété du groupe Enhance Aero, basé à Clermont-Ferrand et fondé en 2007 par Bruno Lechevin, un ancien de TAT Industrie et de Regional Airlines. A l’origine, société de conseil en maintenance aéronautique, Enhance Aero a changé de cap pour évoluer vers une activité de vols affrétés VIP pour des entreprises, des clubs sportifs ou des événements spéciaux.

Échapper aux charges sociales françaises

Si le groupe est basé à Clermont-Ferrand, Flykiss sera confiée à sa filiale slovène, SiAvia, basé à Ljubljana, avec des pilotes et équipages européens sous contrat de prestataire de services. Une manière d’échapper aux charges sociales en vigueur en France qui lui permettra de réduire les coûts… comme l’applique la low cost Ryanair.

Pour la compagnie irlandaise, on estime que le salarié travaillant sur un avion irlandais, doit être rattaché à la sécurité sociale irlandaise. Ce qu’elle applique en France, Belgique, Allemagne, Italie…

Un jugement qui pourrait bien changer la donne

Alors que la compagnie a régulièrement perdu ses procès intentés par les états où elle opère, (et où elle a fait à chaque fois appel), le jugement récent de la cour de Bergame (Italie) pourrait bien changer la donne. Celle-ci a en effet jugé que la low-cost avait raison et que le droit des travailleurs aériens devait se calquer sur celui de la nationalité de la compagnie aérienne où ils travaillent.

Le droit social irlandais s’applique donc désormais en Italie sans que la Commission Européenne ne réagisse… Une bonne nouvelle donc pour Ryanair dans les futurs procès qui l’attendent… avec le grand risque que le verdict des juges de Bergame fasse jurisprudence au niveau européen!

C’est beau l’Europe, qui déshabille un pays pour donner à un autre pays… On est tous sur le même bateau.. où chacun rame pour soi… Rien d’étonnant donc à ce que les nationalismes soient de plus en plus exacerbés…

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY