Fini le plein emploi pour les pilotes d’aujourd’hui…

Dernier exemple en date : Emirates ! Misère, l’industrie aérienne frôle la misère ! Évidemment pas que les pilotes, c’est l’ensemble du personnel qui va souffrir de ces vagues de licenciements qui affectent toutes les compagnies.

Le groupe Lufthansa va supprimer plus de 22.000 équivalents temps plein de par le monde, dont la moitié en Allemagne. Air Canada près de 19.000 personnes sont ou seront sur la touche, Brussels Airlines +/- 1.000 personnes. Je vous épargne le reste, car la liste est longue.

Il n’y a pas si longtemps, il y avait pénurie de pilotes dans le monde, on se les arrachaient presque

Aujourd’hui, pandémie aidant, c’est le contraire. Le dernier exemple en date, Emirates Airlines. Le 31 mai dernier, 180 pilotes furent licenciés, et ce 9 juin dernier ce fut au tour de 600 autres pilotes de passer à la trappe. Un total de 792 pilotes ont déjà été remerciés. Des sources précisent qu’il s’agit surtout de « First Officers » en cours d’entraînement sur les appareils A380.

Dans l’ensemble Emirates pourrait se séparer de plus ou moins 30.000 employés. Des informations qui font craindre l’utilisation future des A380, avec 115 appareils de ce type dans leur flotte, et encore 8 en attente de livraison.

Autre question, quand seront-ils à nouveau mis en ligne?

La demande des passagers répondra à cette question. Et aussi, quid des emplois chez Airbus ? Chez ce constructeur les lignes de productions se sont déjà réduites, et malheureusement, une autre vague de licenciements pouvant atteindre 10.000 personnes va ou pourrait suivre.

L’image est sombre pour l’aéronautique. Il ne nous reste plus qu’à espérer que les passagers vont vite reprendre les routes des aéroports pour remplir au plus vite les avions.

AU DIABLE COVID 19, ON T’A ASSEZ VU ET ENTENDU

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY