Feu vert à un « passeport vert »

bruxelles.be

Enfin une bonne nouvelle: la Commission européenne va présenter ce mois-ci encore un projet de « passeport vert » numérique attestant d’une vaccination ou d’un test négatif au Covid-19 « pour voyager plus librement », a annoncé sa présidente Ursula von der Leyen.

Cette proposition « a pour but, sur les bases des informations disponibles dans ce certificat, de faciliter la liberté de mouvement », a souligné son porte-parole, relevant que le respect de la libre circulation est une compétence de Bruxelles.

Certains États, dont la France, jugent cependant prématurée la question des droits attachés à un « passeport » vaccinal, redoutant de profondes inégalités. Mais d’autres pays veulent une adoption rapide, dont l’Autriche ou la Grèce, soucieuse de sauver sa saison estivale.

C’est évidemment une formidable nouvelle pour tous les professionnels du tourisme. Mais il n’est pas exclu que les Vingt Sept se divisent bientôt sur le sujet : si moins de 5% des Européens ont en effet été vaccinés à l’heure actuelle, le taux de vaccination varie considérablement d’un pays à l’autre de l’Union… sans parler de la Grande-Bretagne qui, bien que n’étant plus membre de l’UE, est très en avance cette fois sur ce plan.

[Source : Le Figaro]

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

1 COMMENT

  1. C’est très bien, mais cela implique-t-il que les gens qui ne seront pas vaccinés ou testés seront interdits de voyager ?

    Exemple: un couple en bonne santé, +/- 40 ans, 2 enfants de 15 et 13 ans. Donc derniers dans la liste de l’ordre de vaccination. Au train actuel, ils ne seront pas vaccinés d’ici les vacances d’été.
    Et si ils ne savent pas débourser 4×80 euro pour les tests, ou ne savent pas trouver un ‘créneau’ de test endéans les 72h avant leur départ. Pas de voyage alors ?

    Je crains très fort que ce passeport s’avèrera discriminatoire et asocial…

LEAVE A REPLY