Faut-il boycotter Ryanair ?

L’affaire a défrayé la chronique au Royaume-Uni et Ryanair est depuis dans l’œil du cyclone outre-Manche. La low-cost pourrait même en payer les pots cassés avec un boycott demandé par les réseaux sociaux… Faites votre jugement. Le nôtre est fait !

Dans une vidéo postée sur YouTube par David Lawrence (voir ci-dessous), lors d’un vol Ryanair entre Barcelone et Londres, on voit un homme blanc (photo ci-contre) , plutôt âgé, refuser de s’asseoir à côté d’une femme noire. « Si vous ne changez pas de siège, c’est moi qui vais vous faire changer », l’apostrophe-t-il.

Un peu plus tard dans la vidéo, alors qu’il est assis côté hublot et la femme côté couloir, avec un siège vacant entre eux, il lui crie : « J’espère que quelqu’un va se mettre entre nous, car je ne veux pas m’asseoir à côte de votre grosse face ». Et quand le steward envisage de changer la dame de place, il lui fait savoir que « c‘est la chose polie à faire ». Sans commentaires !

« Je continuerai tant que je peux face à cette mocheté de bâtarde noire »

Voici ce qu’il a répondu lorsque des passagers lui ont demandé d’arrêter ses insultes. Finalement, la femme a été déplacée. Et même si on entend le steward dire qu’il va rapporter cet incident raciste à son chef de bord, l’homme a pu rester dans l’avion sans être inquiété outre mesure. On croît rêver !!!

Inutile de dire que la décision de Ryanair de maintenir le passager raciste à bord a enflammé la toile britannique, de nombreux utilisateurs appelant notamment au boycott de la low-cost irlandaise. 

Des politiciens se sont également emparés de l’affaire en accusant Ryanair d’avoir pris la plus déplorable décision possible. « C’est lui qui aurait dû être débarqué et remis à la police », a tweeté le député travailliste Karl Turner. De son côté, la compagnie s’est bornée à dire qu’elle avait rapporté l’incident à la police de l’Essex, qui a ouvert une enquête.

Depuis, le passager raciste s’est excusé publiquement lors de l’émission Good Morning Britain pour son comportement (photo). « J’ai sûrement perdu mon calme et lui ai ordonné de se lever. En aucun cas je suis une personne raciste. C’était juste un coup ponctuel de colère, je crois », se justifie-t-il face caméra. Vous vous ferez votre propre opinion en regardant la vidéo où il vomit ses insultes racistes d’un autre temps…

La victime n’accepte pas ses excuses

Des excuses qui ne semblent pas convaincre Delsie Gayle, la passagère visée par ces insultes, et sa fille, Carol. « Je n’accepte pas ses excuses. On doit oublier et pardonner, mais il me faudra beaucoup de temps pour laisser ce qui s’est passé derrière moi », a affirmé la dame, toujours à la télévision britannique.

« Il dit qu’il n’est pas raciste. Mais il ne prononcerait pas de tels mots s’il ne l’était vraiment pas », analyse de son côté sa fille.

Très critiquée sur les réseaux sociaux, Ryanair s’excuse

De son côté, Ryanair, fortement critiquée de toutes parts pour ne pas avoir débarqué l’homme de l’avion à la suite de tels propos, a elle aussi présenté ses excuses.

Dans un communiqué, elle a ajouté que sa façon de gérer l’affaire, en impliquant la police britannique dans l’affaire après l’atterrissage du vol, et en écrivant une lettre d’excuses à Mme Gayle, correspondait au degré « d’urgence et de sérieux » que l’affaire « garantissait ».

Là encore, on croît rêver !!!

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY