Faut-il s’inquiéter des variants ?

Les variants anglais (Alpha), sud-africain (Bêta) et indien (Delta et Delta+) du coronavirus planent sur les pays du monde entier. Leur propagation, notamment celles du variant indien, a déjà entraîné un renforcement des mesures reconfinement au Royaume-Uni, en Australie ou encore en Afrique du Sud.

Dimanche, Moscou a enregistré, depuis le début de la pandémie, son pire bilan quotidien de décès du au variant Delta: 114 personnes sont décédées sur cette seule journée. En France, il pourrait devenir majoritaire dès la fin du mois d’août

Selon le Centre Européen de Prévention et de Contrôle des Maladies, le variant Delta représentera 90% des cas vers la fin du mois d’août, a rapporté le JDD.Le journal se base sur les résultats d’une étude publiée le 20 juin dernier par le CNRS de Montpellier.

Les chercheurs ont établi trois scénarii possibles où 75% des Français seraient vaccinés à la mi-août. Résultat, même dans le cas, très optimiste, d’une campagne de vaccination très dynamique, le variant indien a « la possibilité d’initier un rebond épidémique d’ici la fin de l’été».

Vers une vaguelette ou un Tsunami ?

En résumé, le meilleur moyen d’anticiper une nouvelle vague s’est de se vacciner. « Si tout le monde se vaccine, ça peut finir en vaguelette», a confié à l’hebdomadaire dominical Philippe Amouyel, professeur de santé publique au CHU de Lille. Il a ajouté qu’il faudra néanmoins que les Français se montrent « plus prudent cet été que le précédent ». C’est pas gagné…

Plus alarmiste, le professeur Flahaut, épidémiologiste et directeur de l’Institut de Santé globale à Genève, cité par L’Express, explique que « Le variant Delta est en passe de remporter toutes les compétitions internationales lorsqu’il est confronté au variant Alpha qui avait été à l’origine de la troisième vague très brutale que nous avons connue en Europe ».

Selon lui, « Il ne faut pas minimiser la gravité de la situation devant l’imminence du danger qui menace à nos portes en ce début d’été … Sera-t’il majoritaire fin juillet ou fin août ? Je ne saurai le prédire avec précision mais c’est probablement une question de semaines en effet. », poursuit-il… Pas réjouissant tout ça !

Que penser de tout ça ?

« Il faut être plus prudent que l’été dernier », disait plus haut le professeur Philippe Amouyel Ça n’en prend pas le chemin avec des stades remplis jusqu’à 60.000 personnes lors de l’Euro, des bars grands ouverts, des concerts… où la promiscuité est de mise et les masques jetés aux orties.. Quant aux gestes « barrière », on n’en parle même pas…

Alors que tous les voyants sont au vert cet été et que que la demande touristique s’envole, ce serait dommage de tout gâcher par insouciance… et surtout inconscience !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY