Expedia : ventes d’activités et davantage de licenciements

L’entreprise américaine a déjà licencié 3 000 employés à travers le monde, il y a quelques mois. Elle va annoncer un nouveau plan de réduction dans les prochains jours. En attendant, elle se sépare d’activités annexes.

Ce n’est malheureusement pas une surprise

Les entreprises américaines sont habituées à trancher massivement dans les effectifs dès que les affaires sont mauvaises. Il s’agit surtout de ne pas voir s’effondrer l’action en bourse. Cela se nomme pudiquement la « rationalisation ».

Un nouveau plan est en cours

La réduction du nombre d’employés du groupe variera selon les pays et impliquera l’élimination de certains « rôles, projets et fonctions ». Les comités d’entreprise de certains pays ont déjà été informés.

Les suppressions d’emplois annoncées en interne font partie de la volonté du PDG d’Expedia Group, Peter Kern, de dégager de 300 à 500 millions de dollars de réductions annuelles sur les frais de fonctionnement.

Expedia revend sa plateforme ferroviaire

Le groupe Expedia n’a plus de plate-forme technologique ferroviaire dans son portefeuille suite au rachat par la direction de l’activité « SilverRail Technologies ». L’entreprise est maintenant à nouveau détenue majoritairement par l’équipe de direction.

L’entreprise basée au Royaume-Uni avait été rachetée en 2017

SilverRail aurait été rachetée par Expedia pour environ 150 millions d’euros en 2017. La société prétend gérer plus d’un milliard de recherches ferroviaires en ligne chaque année et distribue des billets pour plus de 35 fournisseurs et transporteurs. Outre le Royaume-Uni, SilverRail possède des bureaux en Suède, en Australie et aux États-Unis.

SilverRail collabore avec plusieurs agences en ligne

L’entreprise a conclu un certain nombre d’accords avec des agences de voyages en ligne pour alimenter leurs plates-formes de réservation ferroviaires, dont Expedia. La société américaine continuera à collaborer avec SilverRail.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY