Évasions belges, c’est toujours possible (2/3)

Staycation restera un des mots les plus vulgaires de l’année 2020 pour les acteurs du secteur du voyage – et le doublé 2021 n’est, hélas, plus impensable. Pour les touristes belges, il continue de signifier qu’i faut faire preuve de créativité pour s’échapper et se donner l’illusion qu’on part en vacances.

Certains ont économisé, d’autres ont annulé leurs vacances à l’étranger, tous en ont un peu marre de la même vue sur le jardin du voisin ou sur les tours grises des villes de grande solitude. Le Belge veut de l’ailleurs !

Et le challenge est rendu possible par une série d’initiatives prises par certains nouveaux sur le marché, par des opérateurs confirmés et par des outsiders reconvertis le temps d’une pandémie. Petit aperçu d’une série d’endroits charmants, et nouveaux pour la plupart, à découvrir le temps d’une ou deux nuits.

Homeboat

Un bateau à l’ancre dans la marina du Westhoek, deux chambres, déco sixties et terrasse de 30m² au-dessus de l’eau. Le point de départ idéal pour de nombreuses activités pour les marcheurs, les cyclistes, les pêcheurs, les amateurs de faune et de flore. Et de farniente. Au retour, vous parcourez la marina en kayak avant de vous prélassez sur la terrasse du pont supérieur tandis que la sole frétille dans la poêle. 550€/2 nuits minimum.

info@homeboat.eu

Partir, c’est s’évader

C’est se payer un billet pour un château en Wallonie, une nuit au Pays des Collines, sur la banquise du Hainaut ou dans les airs dans les Ardennes.

Le Château Bayard rien que pour soi

Château Bayard

Obligé de se réinventer depuis qu’on ne se marrie plus, le Château Bayard à Eghezée, spécialisé dans les événements de taille, a décidé de s’associer avec le restaurant gastronomique L’Horizon de Chaumont Gistoux pour ouvrir ses portes aux inhabitués. Résultat : un week-end de châtelains, avec festin servi dans un salon privé avant de rejoindre une suite romantique. Le parc est propice aux promenades bucoliques et on n’est pas loin des rives de la Meuse. Puisqu’on ne fait pas semblant de se marier tous les jours, on peut avancer 360€ pour deux avec le menu gastronomique et les bulles.

chateaubayard.be/

Alter Ego

Sur les pentes enchantées du Pays des Collines, dans le Hainaut, Alter Ego propose une Suite Wellness de 100m2 face aux arbres centenaires. Fauteuil infrarouge, séance ciné (écran géant, Netflix à volonté) allongés dans le jacuzzi deux places, lit King size sous les étoiles et BBQ et brasero dans le jardin privé.195€/nuit en semaine et 215€ le week-end. L’upgrade à 60€ comprend le champagne, les bougies, les fleurs, votre musique préprogrammée et des douceurs à grignoter. Et pour 40€ supplémentaire (hors boissons), le frigo est rempli pour une plancha, une raclette, un BBQ ou autres délices à commander à la réservation. Des vélos électriques et des vespas sont disponibles à la location pour découvrir la région. https://www.alterego-paysdescollines.be/

Pairi Daiza (photo d’ouverture)

Dormir au bord de la banquise, à quelques mètres d’un ours blanc, des manchots empereurs ou d’un tigre de Sibérie. Ou en face de la tanière des loups et de la piste des éléphants. Pour ceux qui ont vraiment des envies grands voyages, Pairi Daiza assure le dépaysement absolu sans prendre l’avion ni même la voiture puisqu’un combiné SNCB/parcours piéton est proposé pour se rendre au parc.

Les packages nuits sont de véritables all in – accès à tout le parc une heure avant les visiteurs d’un jour et accès 24h24 aux territoires Terre du froid et Dernière frontière pour observer les animaux sous les étoiles, petit-déjeuner et repas du soir, attentions pour petits et grands, open bar.

Le décor de chaque chambre est scénarisé, la literie est de qualité et certains logements proposent jacuzzi et sauna. En chambre spacieuse dans l’auberge ou dans un lodge privé à partir de 160€ par personne selon l’hébergement, la vue, les animaux visibles et le nombre d’occupants. https://resort.pairidaiza.eu/

Partir sans savoir où on va

C’est encore possible, alors qu’on croit avoir parcouru tout le pays depuis un an. Des malins ne dévoilent leurs hébergements qu’au dernier moment pour pimenter l’expérience. Certains les déménagent carrément régulièrement pour éviter qu’on les déniche avant l’heure.

Murmuresmurmures, encore plus fou à l’intérieur mais c’est secret

Les Slow Cabins

Rien ne filtre quant à la localisation de ces cubes modernes et fonctionnels qui sont déplacés constamment. Ici, c’est l’environnement – des champs ou des forêts- qui est la star puisque les concepteurs cherchent clairement à sensibiliser leurs hôtes à un retour respectueux à la nature. Idéal pour des citadins oppressés qui rêvent de marches contemplatives, de rêveries devant le feu, avec un livre sur le développement personnel et en compagnie de son amoureux – ou ses enfants s’ils sont capables d’oublier la tablette au profit d’activités inédites qui sont communiquées deux semaines avant votre arrivée dans un petit guide personnalisé.

https://www.slowcabins.be/fr/

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY