Eurowings condamnée à l’échec selon O‘Leary

Pour le truculent patron de Ryanair, Michael O’Leary, les stratégies de la filiale de Lufthansa et de celle d’Air Berlin ne pourront durer.

Dans un entretien accordé à l’hebdomadaire allemand « Die Zeit », Michael O’Leary, directeur de Ryanair, déclare qu’il n’y a rien de « low-cost » dans des compagnies comme Eurowings ou Germanwings. « Leurs tarifs sont élevés, leurs coûts sont élevés. Il n’y a que Lufthansa qui est convaincue que Germanwings est une compagnie à bas coûts. Aucun passager n’y croit

Il en va de même pour Air Berlin. « Air Berlin ne suit aucune stratégie », lance-t-il. « Ils ne peuvent rien faire dans le secteur de l’aérien en régressant.» Il est convaincu qu’Etihad, actionnaire majoritaire d’Air Berlin, cherchera à vendre la compagnie à Lufthansa dans quelques années.

Il ne mâche pas ses mots quant aux « concepts de Germanwings ou d’Eurowings de Lufthansa, selon le nom choisi cette semaine ». Pour lui, la raison pour laquelle le produit ne porte pas le nom de Lufthansa est simplement que le concept ne fonctionne pas. « Dans trois ou quatre ans, soit elles disparaîtront en silence, soit elles seront vendues.»

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY