Euram Creative Packaging : l’indispensable

Peter Keijers et toute son équipe recevait ce mercredi la presse professionnelle et quelques agents de voyages belges et français, en vue de présenter le tout nouveau produit d’Euram, Planisto.

L’avenir de la profession

« Produit » n’est d’ailleurs pas tout à fait le mot qui convient, mais on y reviendra. Peter fait un rapide tour de la question fondamentale : quel avenir pour l’agent de voyages ? La désintermédiarisation appelle l’industrie à se remettre en question. En effet, de nos jours, le client final veut avoir le choix, il veut des produits fiables, des moyens de paiements fiables, et un prix correct.

Laisser la main au client

Trop souvent, les vendeurs en agence ont tendance à « forcer » le choix du client ; or le client veut avant tout participer, être co-créateur du voyage qu’il va acheter. Là se situe l’avenir du secteur.

L’ayant bien compris, les prestataires de services se sont tournés vers le client en espérant l’attirer en direct, avec comme conséquence qu’ils ont quelque peu perdu le contrôle de leur réseau de distribution.

Les limites du B2C on-line

Euram se veut résolument un outil B2B. Il faut savoir que la part des voyages on-line en Europe est maintenant stagnante, elle se stabilise autour des 45%, un peu plus aux Pays-Bas, un peu moins en France.

Les marges subissent de fortes pressions, les frais de marketing en B2C sont énormes, et les frais de personnels également. Les intermédiaires, montrés du doigt, ne sont que des pseudo-problèmes.

La vraie solution, c’est de se consacrer aux processus de décision qui existent entre la production et l’achat, et non plus de savoir où et quand on achète. Le consommateur veut être co-créateur, on le répète, avec éventuellement toute sa famille autour de lui qui veut avoir son mot à dire.

La solution Planisto

Ce qu’EURAM offre, c’est donner les moyens à ses partenaires agents de voyages de proposer et de contrôler ce processus. C’est ici qu’apparaît cet outil remarquable, développé en interne, qui se nomme Planisto. Ce mot est en fait la traduction de « journey », itinéraire, en Esperanto !

Il fallait le trouver ! Planisto n’est donc pas une marque, mais une plateforme technologique. Et rappelons en passant qu’Euram reste le spécialiste des USA, mais couvre bien d’autres destinations : Canada, Espagne, Portugal, Italie, Cuba, Costa Rica, Mexique, Bahamas et Caraïbes.

Le client crée et s’amuse

Mais revenons à Planisto, qui est une sorte de modèle évolué de ce que l’on connaissait déjà chez Euram.

Un modèle qui prend en compte tout ce processus dont nous parlions, pour mettre fin à ce qui stresse le client : l’usage du papier, l’attente des réponses, le manque d’inspiration, les prix pas toujours transparents, la peur d’internet, etc.

Au contraire, Planisto offre sécurité, interactivité amusante, usage aisé, rapidité, indépendance et… gratuité ! Le client reçoit sur Planisto une offre complète, au nom de l’agence de voyages. Une fois qu’il créé son compte, il s’amuse avec Planisto comme avec toute appli, sur son ordi comme sur son smartphone.

Tentation du B2C ?

La grande question est évidemment celle de la tentation d’aller vers le B2C directement. Cela ne semble pas être une option pour Euram. Les inconvénients sont grands avec le B2C.

On ne parle plus entre professionnels, il faut gérer à la place de l’agence les multiples questions et changements du client, dans un call-center cher en personnel ; il faut surtout investir des sommes colossales dans le marketing pour arriver à toucher le consommateur, alors que ce travail est laissé aux 5.000 agences qui utilisent le Creative Packaging d’Euram.

Convaincus

Franchement, nous avons été convaincus, au point de nous demander comment une agence qui désire personnaliser ses servies et faire participer le client à son processus de choix et de création de voyage, peut se passer d’un tel outil. Si c’est votre cas, vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY