Etude Amadeus : Les voyages entre des pays ayant des liens historiques ont mieux résisté à la pandémie

Les chiffres des réservations réalisées vers cinq marchés européens montrent que les voyages en provenance de pays ayant une importante communauté et des liens culturels forts ont mieux résisté que les voyages de loisirs face aux restrictions liées au COVID-19

Alors que le trafic aérien mondial a connu une chute considérable en raison du COVID-19, les données rassemblées par Amadeus montrent, pour cinq grands pays européens, que les réservations en provenance de pays ayant des liens historiques, culturels et migratoires étroits ont mieux résisté.

Amadeus a analysé les réservations de vols à destination de la France, l’Allemagne, la Russie, l’Espagne et le Royaume Uni de mars à septembre 2020, mois où les voyages internationaux ont été les plus durement impactés par le confinement.

Les données montrent, par exemple, que les réservations de vols au départ des États-Unis vers le Royaume-Uni ont chuté de 131 % au cours de cette période, tandis que les réservations au départ du Pakistan – qui se trouve à la même distance du Royaume-Uni – ont diminué de moitié moins (-65 %).

Les réservations vers la France ont chuté de plus de 100 % pour les vols en provenance des États-Unis (-142 %), d’Allemagne (-109 %), d’Algérie (-108 %) et du Royaume-Uni (-107 %). En revanche, les réservations au départ de Guadeloupe (-78 %), Martinique (-80 %) et Tunisie (-86 %) ont connu une baisse moins importante.

Les voyages en provenance des États-Unis vers le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et l’Espagne ont été particulièrement touchés. La baisse la plus importante a été enregistrée sur les vols entre l’Australie et le Royaume-Uni, où le nombre de réservations a chuté de 165 %.

Globalement, les chiffres de recherche de vols vers les destinations étudiées ont chuté de façon spectaculaire :

1) Allemagne -114%.
2) France -110%.
3) Espagne -104%.
4) Royaume-Uni -95%.
5) Russie -62%.

« 
Alors que le trafic lié aux déplacements « non essentiels » a été durement impacté de mars à septembre 2020 – y compris pendant les mois d’été – nos données suggèrent que les voyages pour raisons familiales et personnelles ont été légèrement moins touchés« , déclare Stéphane Durand, Directeur général Amadeus en France. « Le nombre de recherches de vols pour chaque région a également diminué, mais pas autant que les réservations, ce qui semble indiquer que le désir de voyager sera toujours là au moment où il sera à nouveau possible de se déplacer « .

Chiffres par pays

France

La France a connu une forte baisse des réservations, même en provenance de deux des pays les plus proches, le Royaume-Uni et l’Allemagne.. A l’opposé de la tendance générale, l’Algérie, malgré ses liens étroits avec la France, a connu une baisse des réservations plus importante (-108%) que la Tunisie voisine (-86%).

« Les voyages vers la France ont bien sûr diminué cette année, mais le besoin de voyager pour voir sa famille et ses amis semble avoir mieux résisté, comme en témoignent les chiffres pour la Guadeloupe et la Martinique », ajoute Stéphane Durand. « Les voyages ont été compliqués pour de nombreuses personnes sur les principaux marchés cibles pour la France et cela se reflète dans la baisse des réservations ».

Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a été affecté par le faible nombre de visiteurs américains cette année. Les restrictions sévères en Allemagne, en Inde, en Chine et en Australie sont aussi pour beaucoup dans la forte baisse des réservations.

De mars à septembre 2020, les baisses les plus limitées de réservations pour le Royaume-Uni ont été enregistrées au Pakistan (-65%), en Bulgarie (-74%) et en Turquie (-82%).

Allemagne

Les réservations en provenance des quatre principaux pays visiteurs – le Royaume-Uni, la France, l’Espagne et la Chine – ont subi les fortes restrictions et ont baissé de plus de 100 % entre mars et septembre 2020 par rapport à la même période en 2019.

Comme pour les autres marchés, les pays ayant une importante communauté en Allemagne, comme la Turquie (-86 %) ou la Bulgarie (-81 %), ont connu une baisse plus faible.

Russie

Les réservations en provenance d’Ukraine, voisine de la Russie, ont beaucoup moins diminué que celles des visiteurs venant de pays plus lointains. Les réservations depuis l’Allemagne ont été particulièrement touchées, avec une baisse de 149 %.

Espagne

La reprise des voyages en Europe au cours de l’été n’a pas permis d’arrêter la baisse des réservations en provenance des principaux pays européens. Alors que l’Espagne est la destination préférée des vacanciers britanniques, les réservations en provenance du Royaume-Uni ont chuté de 118 % entre mars et septembre.

Comme pour les autres pays d’Europe du Nord, les réservations depuis les États-Unis ont chuté de manière significative entre mars et septembre 2020, de 140 %. Ce sont le Pakistan (-32 %), le Sénégal (-66 %) et la République dominicaine (-86 %) qui ont enregistré les plus faibles baisses de réservations.

Méthodologie
Ces données ont été recueillies auprès de tous les systèmes de distribution mondiaux (GDS)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY