Etihad n’arrête pas de se restructurer

Un an après sa perte record de 2 milliards de dollars en 2016, la société a encore enregistré une perte de 1,5 milliard de dollars en 2017 et 2018 sera sûrement à nouveau en perte. Des sommes qui sont gigantesques pour une entreprise normale. Etihad annonce encore une nouvelle restructuration …et ce ne sera pas la dernière !

Changement de PDG

James Hogan est parti en 2017 ; il avait été remplacé par Peter Baumgartner. Il ne sera pas resté longtemps à son poste. La compagnie lui a offert un strapontin comme conseiller stratégique. Il est remplacé Tony Douglas. Ce dernier a commencé sa carrière comme apprenti outilleur chez General Motors en 1979. Il aura fait du chemin !

Le groupe restructure son organisation

Etihad a annoncé changer son modèle d’exploitation à partir du 3 juin 2018. Le groupe aéronautique sera désormais divisé en sept branches d’activité sous la supervision du PDG. Les six départements seront: Opérations, Commercial, Maintenance, Réparation et Révision (MRO), Ressources Humaines, Finance, Services de Support et Transformation.

Il y aura des suppressions d’emplois

Ces licenciements ont déjà commencé suite à la fermeture de certaines lignes. La compagnie aérienne d’Abou Dhabi avait déjà annoncé louer des pilotes à Emirates. Ce sont des charges en moins.

Annulation de commandes d’avions

Si supprimer du personnel est relativement aisé, par contre annuler des commandes d’appareils peut coûter cher. Etihad serait donc en négociations avec Boeing afin d’annuler ou retarder sa commande de 25 B777X.

Etihad garde Air Serbia

Pendant ce temps, Air Serbia, la dernière société européenne avec Etihad (détenue à 51% par le gouvernement serbe), a annoncé que le partenariat devrait être maintenu.

Air Berlin et Alitalia auront coûté très cher à Etihad. Mais ces déficits surement comblés par l’émirat seront sûrement utilisés par les concurrents européens et américains pour démontrer une concurrence inégale. A suivre

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY