Etihad a lancé un nouveau moyen de paiement pour ses vols, permettant aux passagers d’étaler le paiement de leur billet d’avion sur cinq ans. La compagnie souhaite rendre accessible le luxe « aux masses ».

S’endetter pour goûter au luxe ?

Justin Warby, le vice-président de la stratégie digitale et de l’innovation a déclaré que ce service, rendu possible via le paiement en ligne PayFort, allait aider les clients qui veulent étaler le coût de leur voyage, mais aussi permettre à plus de gens de « réaliser leur rêve de voler dans The Residence », la suite de luxe de trois chambres d’Etihad mise à disposition sur ses A380. Un aller-simple d’Abu Dhabi à New York coûte près de 25.000 €.

Un aller-retour Londres-Abu Dhabi est disponible à 13.700 euros, ce qui le rend accessible pour 230€/mois pendant 5 ans. Le service n’est cependant disponible qu’aux voyageurs des Émirats Arabes Unis, d’Arabie saoudite et d’Égypte pour le moment. Impossible de savoir à ce stade si la compagnie facture des intérêts sur ce mode de paiement.

Un mauvais modèle de consommation

Ce service n’est pas limité à l’offre luxueuse de « la Résidence ». Justin Warby explique: « Lorsque nous avons mis en place ce produit, nous cherchions vraiment à aider les revenus plus modestes et les familles, mais bien sûr, étaler le paiement sur plusieurs mois est aussi une bonne occasion pour mettre en avant les fameuses cabines de luxe proposées par Etihad ».

Certes, mais les revenus modestes ne préféreront-ils pas tout simplement voler avec une compagnie moins chère ? Le marché des revenus modestes en Arabie saoudite ou aux Émirats Arabes Unis est assez limité… Ceux qui peuvent se permettre de voyager dans ce pays ne sont, en général, pas des revenus modestes. Reste l’Égypte… Mais ce modèle de consommation à crédit a déjà fait ses preuves en matière de surendettement.

Un coup de pub ?

Au moins, cette offre fait parler de la compagnie, mais pas sûr que ce « coup de pub », si tel est le but, soit si productif. Il faut dire aussi que chaque compagnie essaie de se différencier des autres avec des nouvelles formules ou de nouveaux services en permanence…

Ceci étant dit, les revenus modestes ont autre chose à penser que de s’endetter pour voyager. Etihad est loin d’être la seule compagnie vers qui ils peuvent se tourner. Les low cost – et même d’autres compagnies traditionnelles – sont là pour ça !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY