États-Unis: Trump plombe le tourisme

Les chiffres du GBTA le prouvent...

La politique de Donald Trump effraie et l’image qu’il donne de l’Amérique détournent de plus en plus de touristes potentiels. Sur l’année 2017, le préjudice sur le tourisme sera d’1,3 Md$ de manque à gagner et 4.250 jobs perdus selon l’association Global Business Travel.

« Il y a eu un plongeon des voyages vers les États-Unis » a expliqué David Tarsh, le chargé de communication de l’entreprise de recherche ForwardKeys sur la chaîne CNN. Celui-ci fait état d’une baisse globale et répétée des recettes liées au tourisme depuis l’arrivée de Donald Trump au pouvoir.

Ce manque à gagner serait du majoritairement aux décrets anti-immigration valables pour les ressortissants de sept pays musulmans et proposés par le président en janvier puis en mars.

 Quand Donald Trump a brandi son travel ban, il y a eu une baisse notable des voyages pour les Etats-Unis », analyse David Tarsh. « Et quand l’interdiction a été bloquée par les juges fédéraux, il y a eu une hausse. Et quand le nouveau décret anti-immigration a été annoncé, il y a eu un plongeon des voyages vers les États-Unis ». Car, explique le porte-parole « les politiques influencent le tourisme ». CQFD…

largent-des-algeriens-senvole-a-letranger-15-milliards-de-dollars-ont-quitte-le-pays1.3 milliards de bénéfices liés aux voyages seront perdus en 2017

Mais ce n’est pas tout. La décision de Donald Trump de quitter l’Accord sur le climat de Paris le 1er juin « renforce l’impression que l’Amérique n’est pas accueillante », pour Mike McCormick, directeur exécutif de la Global Business Travel Association (GBTA). « Personne n’aime se sentir de trop. Le problème, c’est que les visiteurs étrangers dépensent des centaines de milliards de dollars aux Etats-Unis chaque année, et qu’une partie de l’économie du pays repose sur ces entrées d’argent. » Du pragmatisme anglo-saxon pur jus ! Mais qui illustre bien la réalité…

L’association prévoit que les politiques de Trump devraient faire perdre 1.3 milliards de bénéfices liés aux voyages (nourriture, hôtel, vols internes, etc.), et 4.250 emplois en 2017 (voir tableau ci-dessous). Pour un Président qui avait promis qu’il créerait des jobs aux USA. ça n’en prend pas le chemin…  Et c’est tout sauf une «fake news» comme répond à tue-tête Donald Trump quand une question le dérange…

Le président des USA fait vraiment très fort. Alors que le tourisme domestique n’est pas délocalisable (tout comme les emplois qui y sont liés), Donald Trump a réussi le tour de force de délocaliser les touristes internationaux ! Et La baisse des arrivées de touristes initiée depuis son arrivée à la présidence se confirme encore pour cet été : les réservations de vol pour juin, juillet et août ont diminué de 3.5 % comparées à la même période de 2016. 

Eco-Analysis-Uncertainty-Forecast         Sources : GBTA

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY