C’est à nouveau une crise politique qui a incité le gouvernement maldivien a décréter l’état d’urgence pour au moins deux semaines. Certains pays déconseillent tout déplacement vers ce pays pour le moment.

Un problème politique ancien

Le président actuel, Abdulla Yameen (photo ci dessous), a déclaré lundi l’état d’urgence pendant 15 jours et les forces de sécurité ont pris d’assaut la Cour Suprême. L’ex-chef de l’Etat de 2008 à 2012, Mohamed Nasheed, également opposant en exil, a dénoncé l’action du gouvernement.

La Cour Suprême a défié le président

Le président de la Cour suprême et un autre juge ont été arrêtés mardi 6 février au petit jour pour « corruption » par des policiers lourdement armés, cinq jours après que la haute juridiction eut infligé un camouflet au régime maldivien en cassant les condamnations de neuf opposants.

L’Inde veut jouer un rôle dans la région

L’Inde a appelé à la paix et à la stabilité aux Maldives. Le ministère des Affaires étrangères d’Inde a publié un communiqué : « Dans l’esprit de la démocratie et de l’état de droit, il est impératif que tous les organes du gouvernement des Maldives respectent l’ordre du tribunal suprême ».

Il a également appelé les autorités maldiviennes à assurer la sécurité et la sûreté des expatriés indiens aux Maldives en toutes circonstances. À la suite de cette annonce, le ministère des Affaires extérieures indien a publié un avis demandant à ses ressortissants de reporter tous les voyages non essentiels aux Maldives en raison de la situation politique.

La Chine déconseille les séjours aux Maldives

Le ministère chinois des Affaires étrangères a également conseillé aux citoyens chinois d’éviter de visiter les Maldives jusqu’à ce que les tensions politiques s’apaisent sur l’archipel de l’océan Indien.

Le gouvernement du président Yameen entretient de bonnes relations avec la Chine et un accord de libre-échange entre les deux pays avait été signé en décembre, malgré les critiques de l’opposition.

Préoccupations du Royaume-Uni et de la France

Le Royaume-Uni appelle à la paix et déclare que les dommages causés aux institutions démocratiques sont inquiétants. La France comme le Royaume-Uni sont gravement préoccupés par la déclaration de l’état d’urgence aux Maldives. La France recommande de ne pas se rendre aux Maldives

Il est nécessaire de suivre les recommandations du Ministère des Affaires Etrangères de Belgique : « Nous vous conseillons d’éviter les rassemblements et manifestations politiques dans la capitale Malé et sur les autres îles habitées. Il est déconseillé de se rendre sur l’île principale de Malé. Le couvre-feu y a été décrété. Nous vous conseillons d’éviter les rassemblements et manifestations politiques dans la capitale Malé et sur les autres îles habitées. Afin de nous permettre d’organiser au mieux l’assistance consulaire, nous vous conseillons d’enregistrer vos coordonnés de voyage via le site web suivant: https://travellersonline.diplomatie.be »

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY