Et encore un crash aérien en Asie…

Lion Air... une compagnie à risques ?

Déjà, en avril 2013, un Boeing de la Lion Air avait manqué la piste d’atterrissage de l’aéroport international de Denpasar sur l’île de Bali et avait fini sa course dans la mer, sans faire de victimes … cette fois.

Un appareil de la compagnie Lion Air s’est abîmé ce lundi au large des côtes indonésiennes, peu après son décollage de Jakarta, avec 189 personnes à bord qui sont « probablement mortes », selon les services de secours qui n’espéraient plus retrouver de survivants. L’appareil venait de subir des réparations à cause d’un problème technique. Ça commence à faire beaucoup pour Lion Air…

Le Boeing 737 MAX 8, entré en service il y a seulement quelques mois, avait demandé à revenir à l’aéroport de la capitale peu avant que le contact ne soit rompu avec le contrôle aérien vers 06H30 (23H30 GMT dimanche). L’avion était à destination de Pangkal Pinang, une ville de l’île de Bangka au large de Sumatra.

La sécurité aérienne en question

Plage de Bintan – Indonésie ©Hervé Ducruet

Cette nouvelle catastrophe met encore en lumière l’Indonésie, un archipel de 17.000 îles et îlots qui est très dépendant des liaisons aériennes… et où les accidents sont fréquents.

Ainsi, en décembre 2016, 13 personnes avaient péri dans l’accident d’un avion militaire près de Timika, une région montagneuse de Papouasie.

Un an plus tôt, en août 2015, c’est un ATR 42-300 de la compagnie indonésienne Trigana Air transportant 44 passagers adultes, cinq enfants et cinq membres d’équipage qui s’était écrasé dans les montagnes Bintang. Aucun survivant n’avait été retrouvé.

La compagnie low-cost Lion Air est une filiale de Lion Group qui possède quatre autres compagnies (Wings Air et Batik Air en Indonésie, Malindo Air en Malaisie et Thai Lion Air en Thaïlande). Elle a elle-même été impliquée dans plusieurs incidents.

Lion Air, une compagnie à risque ?

La compagnie s’est déjà illustrée par des collisions avec d’autres appareils sur les aéroports de Medan dans le nord de Sumatra en 2017 et celui de Jakarta en 2016 où deux avions de Lion Air étaient entrés en collision sur le tarmac de l’aéroport de Soekarno-Hatta, à la périphérie de Jakarta.

En avril 2013, une quarantaine des 108 personnes à bord d’un Boeing de la compagnie avaient été blessées lorsque l’appareil avait manqué la piste d’atterrissage à l’aéroport international de Denpasar sur l’île de Bali, s’abîmant en mer (photo d’ouverture).

Déjà, en 2004, la sortie de piste d’un appareil de Lion Air à Solo (centre de l’île de Java) avait fait 26 morts.

Toutes ces catastrophes à répétition n’ont pas empêché la compagnie d’annoncer cette année une commande de 50 Boeing 737 Max 10 pour 6,24 Mds $ afin de répondre à l’explosion du transport aérien en Indonésie. De quoi s’inquiéter… non ?

(Avec AFP)

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY