Est-ce que Boeing survivra à l’échec du 737 Max ?

Boeing traverse un moment très difficile. Tout d’abord, la société américaine doit prouver que ses 737 Max pourront voler dans les prochains mois. Ensuite, il va falloir traverser la crise liée au coronavirus qui paralyse les compagnies aériennes. Certaines annulent ou transforment leurs précédentes commandes.

Après le système informatique, un problème de câblage

Alors que la mise à jour du logiciel anti-décrochage MCAS (mis en cause dans les deux accidents) a cloué sur le tarmac les 737 Max ; on apprenait, il y a quelques jours que la FAA avait demandé à Boeing un audit sur la sécurité des systèmes-clés « au vu de nouvelles suppositions sur les délais de réaction des pilotes en cas d’urgence ».

Dans ce cas particulier, deux faisceaux de câbles (connectés au moteur des stabilisateurs) ont été jugés trop proche l’un de l’autre, ce qui pourrait potentiellement provoquer un court-circuit et entraîner un crash si les pilotes ne réagissent pas correctement.

Les compagnies aériennes annulent ou modifient leurs commandes initiales

Boeing a déclaré avoir perdu des commandes pour environ 200 de ses 737 MAX cette année en raison de faillites de compagnies aériennes et de clients qui ont changé de modèle auprès du constructeur américain. Les commandes sont quasiment à l’arrêt depuis plusieurs mois sur cet avion qui devait être le cheval de bataille de Boeing !

Air Canada a modifié sa commande passée en 2013

Dans un précédent communiqué daté du 18 février 2020, Air Canada avait révélé qu’elle était en pourparlers avec Boeing pour établir les modalités d’une entente concernant l’immobilisation au sol des 737 MAX de Boeing.

Le 16 mars 2020, elle a annoncé que « ces discussions sont maintenant terminées, mais comme les modalités de l’entente sont soumises à des restrictions de confidentialité, Air Canada ne les divulguera pas. ». Les canadiens ont réduit leur commande de 11 appareils 737 Max dont la livraison était prévue en 2023 et 2024.

Des commandes également annulées à cause de faillites

Son carnet de commandes pour le 737 Max a diminué de 183 avions, bien que cela soit dû en grande partie à la faillite de certaines compagnies aériennes étrangères à bas prix, comme la compagnie indienne Jet Airways.

Il est évident que Washington va apporter de l’aide

Boeing n’est pas prêt à faire faillite. La société a bénéficié de prêts importants. Washington a promis de son côté d’apporter une aide importante au constructeur mais également aux grandes compagnies aériennes comme American Airlines, Delta …



Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY