Est-ce qu’Airbus profite réellement de la crise chez Boeing ?

C’est la question qu’on peut se poser. Non ? Airbus n’évoque pas les problèmes de son concurrent. C’est habituel. Un défaut de conception est susceptible d’arriver à n’importe quel constructeur aérien.

Boeing vit une des plus graves crises de son histoire

Le constructeur américain doit faire face à deux accidents mortels et une perte de réputation dû une certification troublante. En effet, certains composants ont été certifiés par Boeing directement et non par l’agence américaine (FAA).

Les demandes de compensation financière vont commencer à arriver pour les compagnies ayant leur 737 Max laissés sur le tarmac. Par ailleurs, Boeing n’a toujours pas reçu le feu vert pour ses 737 Max. La FAA pourrait donner un accord pour fin Juin mais les autres régulateurs pourraient prendre plus de temps.

Airbus tire son épingle du jeu

Il est clair qu’Airbus tire pleinement parti de la crise que traverse Boeing. Le groupe européen a annoncé qu’il augmenterait la production de l’A320, dont 63 unités sont actuellement produites par mois.

L’A320 est un avion à fuselage étroit, à partir duquel différents modèles sont dérivés: ceux des versions courtes (A318 et A319) et ceux de la version allongée (A321).

En fonction de cela, il peut transporter entre 100 et 240 passagers. D’autre part, le géant européen a présenté une plus grande autonomie du rayon de l’A220. Cela augmentera la portée de l’A220-300 à 6 204 kilomètres; et celui des A220-100 aux 6 296 kilomètres, soit 833 kilomètres de plus qu’aujourd’hui.

Airbus veut être le champion des avions de moins de 150 sièges

L’objectif d’Airbus est de monopoliser les ventes d’avions de 100 à 150 sièges dans les 20 prochaines années, ce qui suppose une demande d’environ 7 000 unités.

En ce sens, le géant de l’aérospatiale s’est concentré sur le marché asiatique, dans la mesure où la moitié des appareils achetés par les compagnies aériennes mondiales iront sur ce marché.

L’Inde est un marché précieux pour Airbus

IndiGo, la plus grande compagnie aérienne indienne, a commandé 400 avions Airbus (A320neo et A321neo). Elle exploite une flotte d’environ 200 avions Airbus, combinant A320ceo, A320neo et A321neo.

Outre IndiGo ; Air India, GoAir et Vistara exploitent une flotte d’avions Airbus. Diogenis Papiomytis, directeur du programme mondial pour l’aviation commerciale de Frost & Sullivan indique : « Je ne prévois pas que les compagnies aériennes vont se précipiter pour sécuriser les livraisons d737 MAX, nous envisageons donc une domination quasi complète du marché par Airbus dans le pays »

La réponse est claire, Airbus va profiter pleinement des difficultés de Boeing au moins pendant un certain temps.

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY