Entre malaise et espoirs en Malaisie…

Les dernières élections ont balayé le parti au pouvoir depuis 60 ans. Plusieurs raisons ont poussé les citoyens à choisir l’opposition. Il y a d’abord les scandales de corruption mais également les concessions inquiétantes accordées à des entreprises chinoises….

L’opposition attendait depuis 60 ans

Le premier ministre sortant, Najib Razak a perdu les élections. Son parti, Barisan Nasional (Front national) était au pouvoir depuis soixante ans. C’est un vieux briscard de la politique qui devient premier ministre avec une autre coalition.

Avec ses 92 ans, il est sûrement le plus vieux des premiers ministres dans le monde. Mahathir Mohamad avait déjà gouverné le pays entre 1981 et 2003. Cependant la politique menée par Najib Razak ne lui convenait plus.

Des scandales à répétition de l’ex premier ministre

Il y a d’abord, le scandale 1MDB, du nom du Fonds souverain de développement malaisien, dans lequel le premier ministre sortant est accusé d’avoir puisé largement depuis 2009. On dit qu’il aurait détourné près de 700 M$.

Il y a également une commande de sous-marins français qui aurait rapporté plus de 30 M€ de commissions.

L’un des intermédiaires, Abdul Razak Baginda, aujourd’hui en exil au Royaume-Uni, a été inculpé en août 2017 en France pour des détournements de fonds publics.

La Chine est très présente en Malaisie

Ces dernières années, l’investissement chinois a explosé en Malaisie. Le pays a été le quatrième plus grand bénéficiaire de l’investissement direct chinois à l’étranger l’an dernier, selon un rapport publié en 2017 par l’Economist Intelligence Unit. En 2017, environ 2,36 milliards de dollars américains sont passés de la Chine à la Malaisie, selon la banque (de Singapour) DBS.

Plusieurs projets grandioses à réétudier

Il n’est pas certain que de grands projets menés avec la Chine soient remis en question. Les projets ferroviaires et portuaires ne devraient pas trop souffrir du changement gouvernemental.

Par contre, le projet de construction sur quatre îles restaurées dans l’État de Johor, près de Singapour, pourrait ne pas voir le jour. C’est un projet énorme estimé à plus de 100 milliards. Il va également se poser la question de la ligne de chemin de fer reliant Singapour à Kuala Lumpur (la capitale de la Malaisie).

L’incitation à faire venir les touristes chinois va se poursuivre

La Malaisie envie les infrastructures de Singapour. La société des aéroports malaisiens veut augmenter la capacité d’accueil à 150 millions de passagers dans les 10 à 20 prochaines années. Il faut dire que le terminal principal pourrait atteindre sa pleine capacité dans les deux prochaines années.

Selon Raja Azmi, le patron financier du groupe aéroportuaire « nous avons commencé des études sur l’optimisation et l’expansion ». La région Asie-Pacifique n’attend pas moins de deux milliards de passagers au cours des 20 prochaines années. La Malaisie voudra sa part du gâteau. L’office du tourisme de Malaisie aurait un objectif de 36 millions de touristes étrangers d’ici 2020.

La Malaisie possède de nombreuses richesses touristiques

Si on peut consacrer 3 jours à Singapour ; il en faudra bien davantage pour découvrir la Malaisie. Vous arriverez sûrement par Kuala Lumpur mais vous serez vite attiré par la ville de Malacca qui regorge d’histoire et de culture.

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2008, la ville coloniale du détroit de Malacca attire les visiteurs pour son architecture, sa gastronomie et le célèbre marché nocturne de Jonker Street.

Il vous faudra découvrir Penang. Le quartier colonial abrite un large choix de bâtiments britanniques, d’églises et de Fort Cornwallis. Vous avez également, les Cameron Highlands et ses hautes terres qui grimpent jusqu’à 1.800 mètres d’altitude, produisant un climat frais. Les plantations de thés vous rappelleront celles du Sri Lanka. Vous découvrirez peut-être Sabah, et sa capitale Kota Kinabalu.

Tours Petronas à Kuala Lumpur

Derrière les affreux centres commerciaux se trouvent des étendues de magnifiques côtes de sable orange, des îles accessibles en 10 minutes et l’emblématique mosquée flottante.

Les cinq îles, connues sous le nom de parc marin Tunku Abdul Rahman, sont une excursion préférée pour la plongée avec tuba, les plages et la détente.

Nous pourrions facilement ajouter quelques dizaines d’autres lieux magiques de ce grand pays de 31 millions d’habitants. Il est évident que la Malaisie peut devenir une vraie grande destination touristique.

Encore faut-il le vouloir…

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY