Entre Gènes et Plaisance, « la plus belle vallée du monde »

A l’heure où les professionnels du tourisme cherchent des destinations sûres, et à l’heure où les clients veulent de moins en moins s’associer au tourisme de masse, il est encore possible de découvrir des coins de paradis à recommander.

C’est Ernest Hemingway qui a baptisé la vallée de la Trebbia, un affluent du Pô, « plus belle vallée du monde ». Elle traverse le parc naturel régional d’Antola, connu pour être le centre du tourisme équestre. La vallée abrite de nombreux châteaux qui témoignent de son importance stratégique.

Durant le 2e guerre mondiale, elle s’est distinguée par ses luttes de la résistance partisane, qui lui valurent le titre de « Première république partisane de Ligurie ». Ensuite ce fut l’exode, de nombreux villages furent abandonnés, les autres sont restés figés dans le temps, pour notre plus grand plaisir.

S’il y avait une ville à sortir du lot dans la Val Trebbia, ce serait Bobbio, membre du club des « Plus beaux villages d’Italie ». Le Ponte Gobbo est un pont de pierre emblématique de la ville grâce à sa forme à 11 arches irrégulières.

L’abbaye de San Colombano, la cathédrale, le sanctuaire de la Madonna dell’Aiuto, l’ancienne prison et le moulin du monastère sont les lieux incontournables de la cité. De nombreuses ruelles au charme désuet offrent leurs boutiques typiques dans une atmosphère à la quiétude envoûtante.

La Trebbia est un lieu idéal pour les randonnées, aussi bien pour les débutants que pour les personnes aguerries, puisqu’on y trouve des itinéraires pour tous niveaux et tout âge. L’association « Walk in the nature » est un groupe de 4 guides de randonnées qui proposent des trekkings accompagnés. http://www.valtrebbiaexperience.com/walk-the-nature

Dans la haute vallée, 6 itinéraires sont proposés, d’une durée allant de 1h30 à 6h. Beaucoup d’itinéraires peuvent se faire en VTT.

L’association Trekking Colli Piacentini regroupe des professionnels de la randonnée ; ils tentent de promouvoir le tourisme vert dans la vallée, par exemple entre Bobbio et le Val Tridone.

On peut aussi pratiquer quelques sports, extrêmes ou non, comme le canyoning et le VTT, la marche nordique et la balade à cheval.

Qui dit Italie dit évidemment art du bien manger. Les spécialités de la région sont assez nombreuses. La pomme de terre blanche génoise y est cultivée. Les risotti se préparent aux cèpes, au potiron, ou encore au chou et côtes de porc.

La polenta est un aliment de base, et les gnocchis frits dans l’huile sont utilisés comme pain en accompagnement des fromages et du salami de Plaisance. Cette charmante cité produit aussi la coppa et la pancetta, fumée ou non. Les tortelli sont des pâtes torsadées, farcies à la ricotta et nappées d’une sauce au beurre et à la sauge.

On peut aussi les farcir au potiron avec une sauce ragoût et des cèpes. Les pisarei e faso ressemblent à des petites boulettes de farine et de chapelure avec une sauce ragoût et des haricots blancs : c’était le plat du pauvre, aujourd’hui devenu très populaire et servi dans de nombreux restaurants. Enfin les maccheroni alla Bobbiese sont les pâtes typiques de Bobbio, enroulées pour leur fabrication autour d’une aiguille à tricoter !

Il n’y a que très peu d’hôtels dans la vallée, mais on trouve assez facilement des Bed & Breafast et surtout des « agritourisme » très prisés en Italie. C’est en tout cas une vallée idyllique à découvrir !

Marc Dans avec Marie Goffin

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY