ENFANTS EN AFRIQUE DU SUD, PAS D’ASSOUPLISSEMENT

Contrairement aux attentes et à certaines annonces, le certificat de naissance pour les mineurs (moins de 18 ans) reste obligatoire.

En matière d’immigration, l’Afrique du Sud semble avoir entamé une valse. La nouvelle réglementation était entrée en vigueur en juin dernier après de longues discussions et un premier report.  Les mineurs (donc moins de 18 ans) ne pourraient entrer dans le pays qu’avec un certificat de naissance. Et si les deux parents n’étaient pas présents, davantage de documents sont requis. Prévue pour lutter contre le trafic d’enfants, la mesure a fait grincer des dents la branche du tourisme, avant tout sur la manière dont le processus est appliqué.

L’automne dernier, tout semblait indiquer que cette règle allait être levée et que les autorités reviendraient ainsi en arrière. Mais une récente indication indique le contraire: « Un certificat de naissance complet pour les mineurs reste obligatoire pour une durée indéterminée », déclare Derek Hanekom, directeur du Tourisme, au portail « Southern African Tourism Update ». Un processus d’entrée simplifiée pour les touristes serait néanmoins en tête de sa liste de priorités – un changement de loi validé par le cabinet est toutefois indispensable.

Un règlement rapide de la situation serait favorable pour le tourisme d’Afrique du Sud. L’année dernière, un recul de 6,8% a été observé – pour Hanekom, une grande partie est à attribuer aux nouvelles conditions d’entrée. La problématique de la réglementation sur les visas a déjà pu être assouplie, mais le cas du certificat de naissance semble nécessiter davantage de temps. (Travel Inside)

 

EURAM LOGO

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY