Encore une préoccupation partagée par tous les AGV

Je suis agent de voyages depuis 9 ans. Il me semble qu’un sujet n’a pas encore été abordé. Bon nombre de clients qui ont déjà réservé ne veulent plus partir. Si le To n’annule pas, ils auront des frais d’annulation importants.

Le problème est que les clients ne paieront pas l’agent de voyages. Par contre, tout est domicilié par les TO. Personnellement je crains la première domiciliation de TUI : 3 mois sans aucune rentrée, clients qui refusent – légitimement ? – de payer le solde.

Pour moi, il y aura des dizaines de faillites avant le 30 juin. L’attitude des TO me révolte car ils ne répondent pas aux mails que j’envoie pour demander des renseignements concrets sur la bonne exécution du voyage. Ils en ont pourtant l’obligation légale (art. 8 – Loi du 21 novembre 2017).

On ne part pas en vacances pour se rajouter du stress. Savez-vous que les clients peuvent annuler sans frais s’il y a des risques sur place : si on porte le masque, que les piscines sont partiellement ouvertes, toilettes fermées dans les restaurants, buffets supprimés, animation réduite…


Notre réaction:

Voilà évidemment de vraies questions. Nous pensons que si les TO procèdent aux domiciliations bancaires, cela mettra les agences en cessation de paiement. S’il faut être cynique, déclarons faillite pour cessation de paiement, et recréons une agence au même endroit… Plus facile à dire qu’à faire, sans doute.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY