Encore un coup dur pour les hôteliers tunisiens!

Selon le site africanmanager.com, le prix de l’alcool augmente dans des proportions inquiétantes pour les hôteliers qui pratiquent la formule all-inclusive. Les hôteliers souffraient déjà du manque de clients mais en plus le gouvernement va les assommer un peu plus avec l’alcool.

Les hôteliers tunisiens alertent le ministère des finances

Le prix de toutes les boissons fabriquées à base d’alcool devraient exploser comme par exemple  les spiritueux, les vins, la bière,. Les professionnels de l’hôtellerie ont alerté le imagesministre des Finances du danger d’une telle décision. Il faut savoir que le prix de l’alcool, en tant que matière première a été augmenté de 712%.

Les hôteliers qui font du « all inclusive » sont directement concernés

Ce sont surtout les hôtels qui vendent l’offre du package « tout compris », qui inclut tous les frais dans le prix de la chambre y compris et surtout le prix des boissons alcoolisées, qui s’inquiètent. Ces hôtels ont déjà vendu leurs produits sur la base de l’ancien prix des boissons alcoolisées. Il est évident que les hôtels ne peuvent pas supporter cette hausse, dans les circonstances actuelles.

La Tunisie accueille de très nombreux touristes russes

Les hôteliers tunisiens ont offert de très bas prix qui ont permis de ramener des milliers de touristes russes. Les russes sont de grands consommateurs d’alcools. On peut comprendre la crainte des hôtels avec cette énorme augmentation et des prix qui sont quasiment à perte.

Vodka_museumLa consommation d’alcool augmente chez les russes

L’OMS note que la consommation est stable depuis le début des années 1990 chez les pays riches mais qu’elle augmente fortement dans les pays en développement, en Asie et en Afrique. Elle s’inquiète également de l’augmentation chez les jeunes. Sur 82 pays ayant accepté de répondre, 80% auraient noté une telle évolution.

Bien sûr, la tendance varie fortement entre chaque pays. La consommation des Russes augmente pour arriver à 15,7 litres par an, tandis que celle des Français, avec 13,7 litres, est en chute libre, (dans les années 60, les français consommaient 25 litres d’alcool pur par an) !

Ceux qui consommeraient le moins sont des pays où l’alcool est le plus souvent interdit, le Moyen-Orient, le Maghreb et globalement l’Afrique, même si l’OMS note qu’une bonne partie de la production n’est pas contrôlée par les gouvernements. Il est donc parfois difficile d’évaluer la consommation réelle.

3MegaCam

L’alcool de contrebande entre la Libye et la Tunisie fausse les statistiques

Depuis 2010, année durant laquelle la révolution a débuté, la Tunisie aurait augmenté sa production de bière de 10%, ce qui représenterait une production de 180 millions de bouteilles par an. Ces chiffres inquiètent les autorités, cependant, ils sont à prendre avec précaution.

La Tunisie et la Libye sont très liées par un marché de contrebande d’alcool. Il est aujourd’hui difficile d’estimer la hausse ou la baisse éventuelle de la consommation d’alcool. Dans tous les cas, les hôteliers vont encore souffrir et ce n’est pas très bon pour le tourisme !

Pour nos lecteurs, selon l’OMS, près de 4% des décès mondiaux sont liés à l’alcool. Chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans, ce taux grimpe jusqu’à 9%. Il faut donc limiter sa consommation d’alcool et ne pas boire quand on prend le volant !

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY