Encore du rififi chez Ryanair

Cette fois c’est un pilote qui demande la démission de Michael O’Leary ! Cela n’arrivera évidemment pas tout de suite.

La raison est que le CEO n’aurait pas tenu ses promesses

On se rappelle qu’après le mouvement de grève amorcé en octobre 2017, et qui avait causé l’annulation de près de 18.000 vols, O’Leary avait été obligé de céder à la principale revendication des pilotes : celle de reconnaître leurs syndicats nationaux.

Or, O’Leary a bien reconnu un syndicat : l’irlandais exclusivement ! Il prétend qu’il a des accords avec 80 à 90% des pilotes d’autres nationalités, mais il les a obtenus essentiellement par des revalorisation salariales (on parle de +20%).

On est donc encore loin de ce que les pilotes réclament. Il semble que 110 d’entre eux aient déjà quitté la compagnie.

C’est beaucoup et peu à la fois. Beaucoup quand on sait que les pilotes sont très demandés sur tous les marchés et peuvent donc aller au plus offrant. Et peu parce qu’il y a quand même plus de 4.000 pilotes chez Ryanair…

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY