En panne : Malaysia Airlines et son ministre du tourisme

L’actionnaire de Malaysia Airlines annonce, une fois de plus, de mauvais résultats. Quant au ministre du tourisme, il dérape lors d’une conférence de presse sur ITB Berlin. On vous raconte.

L’actionnaire de Malaysia Airlines (MAS) cherche une solution

Le directeur général de Khazanah (le fonds souverain de Malaisie), a déclaré lors d’un briefing financier que la compagnie aérienne n’était pas parvenue à atteindre le seuil de rentabilité l’année dernière, ajoutant qu’il faudrait envisager soigneusement les investissements dans MAS. Il faut s’attendre à quelques changements…

Près de 100 M€ de pertes en 2018

Malaysia Airlines, de son côté, se satisfait d’avoir perdu moins qu’en 2017.

Il est clair que les pertes avait été de 180 M€ durant cette année. En 2018, les pertes se situent à environ 90 M€.

Le directeur général de la compagnie aérienne, Izham Ismail, indique que le programme de redressement de la compagnie aérienne avait été affecté par la hausse des prix du carburant, des taux de change défavorables et une pénurie de pilotes. Il ajoute : « L’année 2019 continuera de poser des problèmes sur le marché… Nous ne pouvons pas anticiper les incertitudes »

La disparition du vol MH370 fait toujours l’actualité

Selon un expert de l’aviation, les problèmes majeurs de MAS viennent de la gestion interne et surtout de la perte de deux avions, dont le très médiatisé MH370.

Le 8 mars 2014, un Boeing 777 avec 239 personnes avait disparu alors qu’il effectuait un trajet de Kuala Lumpur à Pékin.

Cinq ans après la disparition du Boeing, à l’origine de la recherche la plus longue et la plus coûteuse jamais entreprise pour un avion commercial, la question de savoir ce qui s’est passé reste sans réponse.

Le ministre du tourisme dérape durant une conférence de presse

Le ministre du tourisme de Malaisie, Mohamaddin bin Ketapi, avait la possibilité de mettre en avant son beau pays durant une conférence de presse sur le salon ITB Berlin.

Il a malheureusement dérapé en répondant à une question d’un journaliste allemand qui lui demandait si les juifs et les homosexuels pourraient voyager en toute sécurité dans le pays à l’influence majoritairement musulmane.

Le ministre a assuré que l’homosexualité n’existait pas dans son pays. Il aurait pu éluder la question en indiquant tout simplement que les touristes sont bienvenus en Malaisie. Sa réponse a fait l’effet d’une bombe.

Les médias évoquent la Malaisie mais en rappelant les propos du ministre. D’ailleurs, on ne l’a plus revu dans le salon après sa malheureuse intervention

Un avis personnel du ministre… ou presque…

Un assistant du ministre a déclaré par la suite au site d’information Malaysiakini que la déclaration du ministre était son point de vue personnel, mais qu’elle correspondait à la politique officielle du gouvernement malaisien, qui ne reconnaît pas la communauté LGBT +.

Toutefois, l’assistant anonyme a ajouté: « Les touristes qui arrivent en Malaisie comme tout autre pays sont les bienvenus, quel que soit leur credo, leur sexualité, leur religion ou leur couleur ».

La Malaisie est un très beau pays qui a des ambitions touristiques. Cependant entre les ennuis de la compagnie nationale et les propos indignes du ministre du tourisme, l’office du tourisme va devoir ramer pour attirer davantage de touristes.

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY