Émirats Arabes Unis : gare à ce que vous publiez en ligne!

Le gouvernement du Canada vient de mettre à jour l’onglet Lois et cultures de ses conseils aux voyageurs sur les Émirats arabes unis, pour inviter les Canadiens à prendre garde à ce qu’ils publient en ligne lorsqu’ils séjournent à Dubaï, Abu Dhabi ou l’un des cinq autres émirats (Ajman, Charjah, Fujaïrah, Ras el Khaïmah et Oumm al Qaïwaïn).

« La publication de certains types de contenu en ligne peut être considérée comme criminelle… Faites attention à votre comportement en ligne, en particulier dans les médias sociaux », prévient Affaires mondiales Canada en rappelant aux Canadiens l’importance de respecter les traditions sociales et religieuses « pour éviter de froisser les habitants » et l’indispensabilité de se conformer aux lois locales.

À cet égard, en effet, les interdits sont nombreux et souvent différents de ceux en vigueur au Canada, rappelle le ministère.

Quelques exemples :

  • Le prosélytisme (recrutement) religieux est interdit, tout comme le fait de manquer de respect envers la religion musulmane ou de critiquer cette dernière, ses symboles ou ses pratiques.
  • Il est aussi interdit de manquer de respect aux familles dirigeantes et au système politique, ou de les critiquer.
  • Il est interdit d’offrir du soutien à des organisations illégales. Ne faire des dons qu’à des organismes de bienfaisance approuvés par le gouvernement.
  • Les lois des Émirats arabes unis interdisent les relations sexuelles entre personnes de même sexe; les pénalités pour ces actes peuvent aller jusqu’à la peine de mort.
  • La loi interdit les unions de fait, le travestisme, les relations sexuelles extraconjugales et la prostitution, lesquels sont passibles de sanctions sévères et même de la peine de mort.
  • Il est illégal de cohabiter ou de partager une chambre d’hôtel avec une personne du sexe opposé à moins d’être marié ou étroitement apparenté à cette personne.
  • Le matériel pornographique est illégal dans tous les émirats.
  • Vous risquez l’emprisonnement ou l’expulsion si l’on vous trouve en possession d’articles interdits (site en anglais).
  • La possession de viande de porc est illégale dans l’émirat de Chardja.
  • Dans tous les émirats, il est interdit de photographier les aéronefs, ainsi que certains immeubles gouvernementaux et les installations militaires.
  • La possession de stupéfiants, même en très petite quantité, peut entraîner l’arrestation et, en cas de verdict de culpabilité, une peine minimale de deux ans de prison.
  • Des médicaments d’ordonnance ou en vente libre qui sont légaux au Canada (par exemple la codéine) peuvent faire l’objet de restrictions aux Émirats arabes unis.
  • La consommation d’alcool ailleurs que dans les endroits approuvés par les autorités est illégale et peut mener à une arrestation, à une amende et à une peine d’emprisonnement.
  • L’état d’ébriété en public est une infraction criminelle, peu importe où l’alcool a été consommé.
  • Les insultes verbales et les gestes obscènes peuvent être considérés comme des actes criminels, et toute personne qui en est reconnue coupable s’expose à des amendes, à une peine de prison et à l’expulsion.
  • Les pratiques frauduleuses comme les chèques sans provision et le non-remboursement des dettes sont considérées comme des infractions extrêmement graves et sont passibles de poursuites, d’emprisonnement et d’amendes.

(Source : Affaires mondiales Canada)

Cela dit, aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble des Émirats arabes unis. « Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence en raison du risque de terrorisme », indique Affaires mondiales Canada.

Info : https://voyage.gc.ca/destinations/emirats-arabes-unis

logo_tourismeplus

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY