Emirates : le départ en retraite du patron largement salué

Si Dennis Muilenburg s’est fait débarquer de la direction de Boeing en raison de l’échec du lancement du 737 MAX, il en va tout autrement du patron d’Emirates dont les éloges fusent partout dans le monde !

Tim Clark en semi retraite

Emirates a annoncé en Décembre que son patron, Tim Clark, prendra sa retraite à partir de juin 2020. On reste surpris malgré son âge, 70 ans ! Il aura sûrement mérité plus que d’autres de prendre sa retraite.

Il est reconnu pour avoir fait de la compagnie aérienne de Dubaï l’une des plus belles marques de l’aviation mondiale. On annonce déjà qu’il ne sera pas très loin du pouvoir en tant que consultant !

Tim Clark a fait partie de l’équipe qui a créé Emirates

Le premier vol de la compagnie aérienne, le vol EK600, fut un Dubaï- Karachi le 25 octobre 1985. En 1978, Maurice Flanagan avait été nommé directeur et directeur général de la Dubai National Air Travel Agency (DNAT).

En 1985, le gouvernement de Dubaï lui a demandé de lancer Emirates. Timothy Charles Clark travaillait chez Gulf Air et est arrivé chez Emirates en 1985. Il est devenu membre de l’équipe fondatrice de la compagnie en tant que responsable de la planification. Tim Clark est devenu président d’Emirates en 2003.

Largement loué dans les Émirats

Le journal « Gulf News », le décrit comme le « génie qui dirige la compagnie aérienne depuis 2003 ». Le journal National, basé à Abu Dhabi, a précisé « qu’il avait aidé à porter la croissance d’Emirates à des sommets vertigineux ». Le National indique que lorsque Emirates a commencé ses opérations en 1985, la compagnie louait des avions de Pakistan International Airlines.

Aujourd’hui la compagnie aérienne dispose d’une flotte de 270 appareils et dessert 159 villes dans le monde. Sa biographie sur le site Internet de la compagnie aérienne le décrit comme « un instrument de la transformation d’Emirates en le géant mondial qu’il est aujourd’hui ».

Deux hommes avaient été pressentis pour remplacer Tim Clark 

Dans le milieu aéronautique, on évoquait Thierry Antinori, directeur commercial d’Emirates pour prendre la tête de la compagnie. Il est arrivé en 2011 mais il a dû comprendre ces derniers mois que le poste ne serait pas pour lui.

Il est parti en 2019 pour rejoindre Qatar Airways. Christoph Mueller, qui fut patron d’Aer Lingus et brièvement patron de Malaysia Airlines avait rejoint Emirates en 2016. Il devait rêver également d’avoir le prestigieux fauteuil. Il a quitté l’entreprise début 2019.

L’entreprise devrait être dirigée par un émirati

Tim Clark avait donné quelques informations, il y a quelques temps. « Je m’occupe de la flotte et de la direction générale, mais progressivement je passe le relais à des personnes qui travaillent en étroite collaboration avec moi depuis longtemps, comme le COO, Adel Al Redha et le CCO, Adnan Kazim. Si je pouvais me faire remplacer par un ressortissant émirati, ce serait bien. Diriger une entreprise de cette taille par un expatrié est un peu gênant ».

Le cheikh Ahmed bin Saeed Al Maktoum (photo ci-contre) reste le président d’Emirates. Il ne gère pas au quotidien et a toujours agi en arrière-plan, au moins publiquement.

En attendant : chapeau Sir Tim Clark !

Serge Fabre

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY