Emirates et Etihad pourraient fusionner…

Selon une grande agence de presse, les compagnies aériennes Emirates et Etihad pourraient fusionner. Ce qui ferait du groupe un géant mondial du transport aérien. Les deux compagnies aériennes ont d’abord refusé de commenter, avant de nier plus tard que des négociations étaient en cours. Il n’y a pas de fumée sans feu …

Les deux émirats coopèrent déjà

Les entreprises d’Abu Dhabi et de Dubaï ont déjà créé « Emirates Global Aluminium », l’un des plus grands producteurs mondiaux, dans le cadre d’un regroupement de 15 milliards de dollars en 2013. Par ailleurs, les deux émirats ont étudié la fusion de leurs bourses. Les cheikhs ne sont donc pas hostiles à une consolidation qui pourrait stimuler la compétitivité.

Déjà des liens entre Emirates et Etihad

L’hypothèse de la création d’un groupe pourrait être censée. Il existe déjà une coopération dans certains domaines après les pertes financières gigantesques d’Etihad. « Emirates Group Security » et « Etihad Aviation Group » avaient signé un protocole d’accord au début de l’année pour une coopération dans le domaine de la sécurité aérienne.

Cet accord historique, le premier entre les deux principaux groupes aéronautiques des Émirats Arabes Unis, soulignait l’importance d’une collaboration plus étroite en matière de sûreté aérienne pour exploiter efficacement les synergies communes.

Etihad continue de réduire la voilure

Etihad a réduit ses opérations à la suite de l’échec d’une stratégie d’alliances et de rachats avec des opérateurs aériens en difficulté. Dépôt de bilan pour Air Berlin et faillite pour Alitalia. Le directeur général d’Etihad, Tony Douglas, qui a pris ses fonctions en janvier dernier, a abandonné les routes les plus faibles.

Il a également négocié avec Airbus et Boeing après avoir conclu que le doublement de la flotte n’était plus viable, remettant en cause de nombreuses commandes de gros porteurs.

Cette réflexion stratégique a également conduit à limiter les ambitions d’Etihad à dominer le trafic mondial, l’objectif principal étant désormais de stimuler le secteur du tourisme d’Abu Dhabi.

Des compagnies aériennes toujours rivales

Les deux compagnies aériennes ont toujours été des rivales. Leurs hubs concourant à attirer les mêmes passagers effectuant des voyages de longue distance entre l’Asie et l’Ouest. Cependant, Etihad devrait encore perdre de l’argent jusqu’en 2022, alors qu’Emirates, après des moments difficiles aurait fait d’importants bénéfices lors du dernier exercice. Les deux hubs sont distants de 130 km !

Emirates minimise et Etihad dément

Le président des Émirats, Cheikh Ahmed Ben Saïd Al Maktoum, et le président d’Emirates, Tim Clark, ont ​​déjà minimisé les spéculations selon lesquelles les transporteurs pourraient fusionner. Etihad dément une éventuelle fusion.

Le regroupement pourrait être source d’économies… encore faut-il que les cheiks des deux émirats acceptent ce regroupement qui pourrait tout de même permettre de créer le plus grand groupe mondial en transport aérien international.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY