Elvis sauve une bourgade australienne

Une fois l’an, Parkes, une petite localité minière oubliée dans le vaste bush australien, célèbre le « King ». Résultat, des myriades d’Elvis déferlent alors sur la petite bourgade endormie, vêtus de combinaisons en lamé, de pantalons plus ou moins moulants… et avec leurs moumoutes..

Pendant cinq jours, le « Festival Elvis » attire dans cette zone rurale reculée des dizaines de milliers d’admirateurs arrivés à bord du « Elvis Express » ou du « Blue Suede Shoes Express ». Il se vante d’ailleurs d’être le plus grand événement consacré à la superstar américaine de tout l’hémisphère sud… (alors qu’Elvis n’a jamais mis les pieds en Australie – ndlr).

Car, il métamorphose totalement la ville au-delà de l’insolite. Et ça rapporte ! D’après les organisateurs, les 27.000 festivaliers, tous déguisé en Elvis, ont généré cette année 13 millions de dollars australiens (8,1 M€) de retombées pour l’économie locale.

Mieux encore, ces dix dernières années, le nombre d’habitants a augmenté de 4%, à 12.000 âmes, selon le Bureau australien des statistiques. Une situation qui tranche nettement avec le vécu d’autres localités rurales.

Genèse d’une réussite

Un peu d’histoire d’abord. Parkes, fondée en 1853 (ndlr), a subitement prospéré quand on y a découvert de l’or en 1870 (ndlr). Située à environ 300 kilomètres à l’ouest de Sydney, elle a également prospéré grâce à l’agriculture. Mais dans les années 1990, la ville a commencé a péricliter, les mines d’or se sont taries, les emplois agricoles sont devenus plus rares à cause des sécheresses récurrentes… et le nombre d’habitants a drastiquement chuté.

Pour trouver des clients au creux de l’été austral, alors que les habitants fuient vers la côte pour échapper à la chaleur suffocante, les restaurateurs Bob et Anne Steel, 77 et 75 ans aujourd’hui, ont eu l’idée d’organiser une fête d’anniversaire pour célébrer leur idole… ELVIS !

La première édition avait attiré seulement 200 participants. Mais les Steel se sont tellement amusés, qu’ils ont souhaité pérenniser l’anniversaire du « King »… devenu aujourd’hui festival. Devant tant d’opiniâtreté positive, la municipalité a fini par soutenir l’aventure. Aujourd’hui, c’est l’état du New South Wales qui va investir 43 millions de dollars australien (27 M€) dans la région… Réussite totale donc… Thank you Elvis !

Inspirées par son exemple, d’autres petites villes ont aussi créé leur propre événement, comme Trundle avec son festival ABBA ou Kandos et son festival Bob Marley, selon le chercheur, qui a compilé des données sur 2.800 festivals à travers l’Australie.

Avec AFP

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY