Elles n’auront pas la peau de Norwegian Air Shuttle

La plupart des compagnies régulières (legacy airlines) auraient bien souhaité la fin de la low-cost Norwegian Air Shuttle (Norwegian). Même, le patron de Ryanair prédisait la fin prochaine de la compagnie aérienne norvégienne. Pourtant, elle vient d’être sauvée et pas par n’importe qui !

IAG (British Airways) avait enfoncé le clou

Le groupe anglais avait créé l’évènement, il y a quelques jours, en annonçant avec fracas la vente de ses 4% du capital de Norwegian. Cette annonce a eu pour effet de faire frémir les actionnaires et boursicoteurs. L’action de Norwegian avait chuté brutalement de 30%.

De fortes pertes en 2018

Norwegian avait annoncé de très lourdes pertes pour l’exercice 2018 près de 400 M€ pour un chiffre d’affaires d’environ 4 Mds €. Selon les spécialistes, une partie de ces pertes serait liée aux frais financiers générés par ses commandes d’avions passées ces dernières années.

Un sauvetage est venu de la Norvège

Norwegian vient de bénéficier d’une augmentation de capital de 310 M€. Norwegian Air Shuttle a obtenu le soutien de l’homme le plus riche de Norvège, apportant une certaine stabilité à la compagnie aérienne.

Il s’agit de John Fredriksen, 74 ans. Bloomberg estime son patrimoine à 7,9 milliards de dollars, dont près de la moitié est constituée d’espèces et d’autres actifs. Ce citoyen chypriote d’origine norvégienne a fait fortune dans le transport maritime dans les années 1970 et 1980.

Mais d’autres banques norvégiennes sont également venues au secours de la compagnie aériennes : dont DNB Bank et Danske Bank. Une garantie supplémentaire est apportée par ces institutions.

Des économies vont être réalisées

Une grande partie de sa flotte et des commandes (90 avions au total) vont être transférées à une filiale dédiée. La low-cost norvégienne compte réaliser 200 M€ devrait lui permettre de refaire surface. Son niveau de coût unitaire serait proche de celui de Ryanair.

La Norvège ne pouvait laisser tomber Norwegian

La compagnie est devenue l’une des entreprises les plus connues du pays, mais elle est aussi devenue un acteur important du transport aérien européen, avec plus de 45 millions de passagers transportés en 2018. La compagnie aérienne emploie 10.000 personnes et possède une flotte de 164 appareils (dont 32 Boeing 787 long-courriers).

Plus de problème à court terme

Les secours apportés par les norvégiens vont permettre à la compagnie de ne pas sombrer. Néanmoins, la compagnie low-cost reste ouverte à d’autres prétendants.

Ceux qui prévoyaient la fin de Norwegian Air Shuttle ont perdu leur pari. La bataille des tarifs aériens notamment sur l’Atlantique va se poursuivre pour le plus grand bonheur des voyageurs.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY