Elle bloque un avion pour empêcher une expulsion

Lundi dernier, une étudiante suédoise, à l’aéroport de Göteborg, a refusé de s’asseoir sur son siège pour empêcher l’expulsion d’un demandeur d’asile afghan qui se trouvait dans l’avion… Et elle a eu gain de cause !

Une étudiante… très engagée !

Elin Ersson est présentée comme étudiante à l’Université de Göteborg sur son compte Facebook où elle a posté une vidéo de son action de protestation rapporte le journal britannique The Guardian. Selon la presse locale, la jeune femme avait acheté sciemment acheté son billet pour la Turquie au départ de Göteborg après avoir appris qu’un Afghan allait être expulsé sur ce vol.

Devant l’attitude hostile de certains passagers impatients de décoller, la jeune femme ne s’est pas démontée. « Je ne veux pas que la vie d’un homme soit gâchée simplement parce que vous ne voulez pas rater votre vol », leur a-t-elle expliqué tout en filmant la scène. « Je ne m’assiérai pas tant que cette personne sera dans l’avion. »

Un steward de la compagnie Swedavia l’a invitée à ranger son téléphone mais Elin Ersson n’a toujours pas cédé à la pression : « Je fais ce que je peux pour sauver la vie d’une personne. Tant qu’une personne est debout, le pilote ne peut pas décoller. Tout ce que je veux, c’est arrêter l’expulsion et je respecterai les règles (de l’appareil). Tout est parfaitement légal et je n’ai commis aucun crime. »

« Il n’est pas correct d’envoyer des gens en enfer »

Une passagère très mécontente d’être prise en otage par la jeune étudiante a tenté de lui prendre son téléphone sans y arriver. En réponse à son geste, la militante lui a dit : « Qu’est-ce qui est plus important, une vie ou votre temps ?… Je veux qu’il quitte l’avion parce qu’il ne sera pas en sécurité en Afghanistan. J’essaie de changer les règles de mon pays, je ne les aime pas. Il n’est pas correct d’envoyer des gens en enfer. »

D’autres voyageurs ont suivi le mouvement initié par Elin et se sont levés à leur tour en signe de solidarité. Mieux vaut tard que jamais… La police suédoise ne souhaitant pas faire usage de la force pour déloger la jeune femme de l’appareil, c’est donc le demandeur d’asile qui a finalement été débarqué sous les applaudissements des passagers.

Aux dernières nouvelles, l’homme sauvé par la jeune étudiante serait toujours détenu et son expulsion a été reportée.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY