Le 17 décembre dernier, une naissance a eu lieu à plus de 10.000 mètres d’altitude à bord d’un avion d’Air France reliant Paris à New-York.

Alors qu’il commençait à s’endormir devant un film, le Dr. Sij Hemal (spécialiste en urologie au Cleveland Clinic’s Glickman Urological and Kidney Institute, aux États-Unis), une hôtesse lui demande de se rendre au chevet d’une femme âgée de 41 ans souffrant de contractions.

« Au début, j’ai cru qu’elle avait des calculs rénaux, a expliqué le médecin à nos confrères américains de CNN. Mais lorsqu’elle m’a dit qu’elle était enceinte, j’ai compris qu’elle était en phase de travail » a-t-il expliqué.

Le petit Jake est au dessus de l’Alaska

Les contractions étant de plus en plus rapprochées, l’urologue comprend que la femme va accoucher dans l’avion qui survole actuellement le Groenland. A cette latitude, aucun atterrissage d’urgence n’est possible , la base militaire américaine la plus proche se situant à 2 heures de vol.

Avec l’aide d’une pédiatre française, le Dr. Susan Shepherd, la future maman est transportée en première classe afin d’avoir davantage d’espace. Et une demi-heure plus tard, Toyin Ogundipe est l’heureuse maman d’un petit garçon, baptisé Jake. Air France va-elle lui offrir la gratuité à vie ?

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY