Élections… Tourisme, vous avez dit tourisme ?

PagTour a analysé pour vous le positionnement des partis francophones à 12 jours des élections. Comme tous les documents sont disponibles en ligne sur les sites webs des partis, nous en avons profité pour parcourir les programmes des principaux partis politiques pour les élections, à la recherche dans ces programmes (principalement wallons) du mot « Tourisme » pour arriver aux résultats suivants !


AU PS : 285 pages = 21 fois le mot Tourisme

Il existe un chapitre dédié, le Chapitre 13 !! (Prémonitoire ??) à partir de la page 145 jusqu’à la page 147, avec 2 propositions phares :

« Soutenir le développement d’outils numériques à destination des touristes » (ce que WBT est occupé à faire avec l’outil régional de commercialisation en ligne)

« Miser sur les gares et liaisons ferroviaires internationales pour consolider et renforcer l’offre à cet égard »

Bizarre en ce qui concerne le point b sur les gares …et en même temps rien sur les aéroports !

Le PS rappelle avec les derniers chiffres corrects que le tourisme représente 84.000 travailleurs en Wallonie (60.000 ETP) pour 8 Milliards de chiffre d’affaire.

On y parle aussi du développement du Tourisme d’Affaires, de la réglementation de l’hébergement touristique (AirBnB ?), formation en Tourisme dans l’enseignement supérieur, simplification administrative (CGT)…

Sinon on y parle de Tourisme aussi :

-en matière de Développement Territorial (page 75)

-en matière de Patrimoine (page 143)

-en matière de Biodiversité, Nature et Tourisme durable (page 148)

-en matière de Pouvoirs locaux (page 266) où le PS confirme qu’il s’oppose « fermement » à la réforme des provinces en général telle que décidée par le gouvernement wallon actuel (MR-CDH) et aussi en matière de Tourisme où les Fédérations Provinciales ont perdus des compétences de promotion au bénéfice des maisons de Tourisme et de WBT)

-en matière de Relations Internationales (page 285) mobilisation de tous les réseaux wallons à l’international !


AU MR : 243 pages = 18 fois le mot Tourisme

Pas de chapitre spécifique dédié, mais dans les chapitres :

-En matière de Bien-être au travail (page 40)

-En matière de soutien aux PME et Indépendants avec l’ouverture des commerces le dimanche (page 56)

-En matière de Numérique pour renforcer l’utilisation des outils et favoriser l’essor du tourisme en Belgique.

-Développement de l’écotourisme et agritourisme (page 100)

-Augmenter le niveau de sécurité des usagers dans les centres villes afin d’encourager le tourisme ! (page 123)

-Valorisation du patrimoine industriel de nos villes et développer le tourisme industriel

-Création du durable et d’un « Office de Tourisme numérique et sans papier » (page 176)

-Valorisation du tourisme d’affaires avec la mise en place d’un Plan d’actions et de développement. (page 176)

-Probablement le point le plus interpellant (page 177) : Dans le souci de rationaliser les missions des différents organismes en charge du tourisme à Bruxelles comme en Wallonie :

– Intégration de l’ASBL Wallonie Belgique Tourisme dans l’OIP Commissariat général au Tourisme pour n’obtenir qu’un seul organisme régional du tourisme ;

– Rapprochement et collaboration entre ce nouvel organisme et l’AWEX et WBI pour l’international ;

– Suite à la réforme du Code Wallon du Tourisme et plus précisément de celle de la réduction des Maisons du Tourisme, il appert que celle-ci doit être amplifiée dans sa dynamique opérationnelle. Il importe de revoir leur financement selon des critères objectifs de « touristicité ».

C’est une obsession chez certains au MR alors même que la différence essentielle entre l’OIP CGT et l’ASBL WBT est le marketing coopératif et le partenariat Public-Privé à WBT qui permet à ce dernier d’augmenter la visibilité internationale et les moyens utilisés grâce au statut « mixte » de WBT qui au sein de son CA compte 50% d’administrateurs publics et 50% de privés. Et aussi à travers les actions des Clubs de promotions de WBT , tant loisirs que MICE.

Le nouveau Code Wallon du Tourisme (validé par la majorité CDH et MR !) a bien identifié et rationalisé les missions du CGT comme du WBT en même temps que celles des maisons de Tourisme et des Fédérations Provinciales. CGT et WBT sont bel et bien complémentaires mais avec de statuts différents. Modifier le statut du CGT


AU CDH : 346 pages = 3 fois le mot Tourisme

On trouve la première trace du mot « Tourisme » page 204 en matière de développement d’une stratégie ambitieuse (sic) visant à anticiper les effets du réchauffement climatique à moyen et long terme sur l’activité économique (tourisme et agriculture…)

Dans un chapitre consacré à la transition agricole et alimentaire, le mot « Tourisme » est utilisé une seconde fois (page 215)

Dans le même chapitre, un peu plus loin, page 217, on y mentionne la poursuite du processus de labellisation de nos produits pour une mise en valeur de nos richesses gastronomiques et renforcer de la sorte le tourisme gastronomique.

C’est évidemment fort peu, voire nul, pour un parti qui avait au gouvernement le Ministre du Tourisme, René Collin, durant la législature qui se termine et avec un ancien Président de parti , Benoit Lutgen, Bourgmestre de Bastogne qui fut aussi Ministre Wallon du Tourisme de 2004 à 2009 et qui milite ouvertement pour le développement du Tourisme de mémoire !

C’est le CDH et René Collin qui a aussi mené la grande réforme du Code Wallon du Tourisme et entamé concrètement le transfert de compétences des Fédérations Touristiques provinciales vers les Maisons de Tourisme et WBT !


CHEZ DEFI : 89 pages de programme = 2 fois le mot Tourisme

Un parti qui émerge seulement en Wallonie mais qui a , comme le CDH, repris le mot Tourisme à 3 reprises dans son programme (plus mince) avec une première fois page 60 à propos du Tourisme à la Ferme.

Une seconde mention (page 87) en matière de Patrimoine où il est question de synergie entre l’Agence Wallonne du Patrimoine (AWAP) et….les Fédérations Touristiques Provinciales !!


AU PTB : 252 pages de programme = 0 fois le mot Tourisme

CHEZ ECOLO : 1 page (sur leur site pas de PDF) = 0 fois le mot Tourisme


Bref ce n’est pas bien gras tout cela ! Manifestement le Tourisme n’est toujours pas une priorité dans les partis politiques, à quelques rares exceptions.

Alors même que le Conseil du Tourisme (qui n’est plus supérieur) ré-installé par le Ministre Wallon René Collin, a rédigé un Mémorandum pour les partis politiques qui malheureusement aussi n’est pas parti suffisamment vite mais qui reprend, notamment, nous a-t-on dit, la volonté (unanime) d’intégrer le secteur du Tourisme auprès du futur Ministre de l’Économie.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

Aucun commentaire

Laisser une réponse