EL AL abandonne une escale suite à un boycott des produits d’Israël

Si on peut comprendre le boycott de produits de la part de consommateurs, c’est que c’est leur propre choix. Par contre, le boycott devient incompréhensible et inacceptable de la part d’une municipalité. Il y aurait aujourd’hui plus de 20 villes espagnoles qui auraient décidé de boycotter les produits de l’État Hébreux. C’est un mépris envers la communauté juive mais également envers les habitants eux-mêmes.

Un boycott qui reste interdit en France

Le simple appel à boycotter des produits israéliens est illégal en France et peut être sévèrement puni. Deux arrêts de la Cour de cassation du 20 octobre, font de la France, l’un des rares pays du monde, et la seule démocratie, « où l’appel au boycott par un mouvement associatif ou citoyen pour critiquer la politique d’un État tiers est interdit ». « Seuls les boycotts décidés par l’État, à savoir les embargos, sont légaux. »

Plus de 20 municipalités ont appelé au boycott, mais les tribunaux publient des injonctions

Le conseil municipal de Saint-Jacques de Compostelle, célèbre pour ses pèlerinages, a adopté imagesune motion de « soutien au peuple palestinien » et au boycott d’Israël. Dans ses délibérations, le conseil municipal a précisé qu’il boycotterait Israël notamment sur des projets dans l’agriculture, l’éducation, le commerce, la culture, ou la sécurité.

Une ville comme Séville a adopté le même type délibération. Plusieurs tribunaux ont publié des injonctions contre les municipalités soutenant cette action de boycott car qu’on le veuille ou non, elle a une connotation antisémite.

Le tourisme est directement visé dans ces actions de boycott

Le tourisme est une source de revenus majeure en Galicie, où 18,2 % de la main d’œuvre est au chômage, tout comme 43 % des travailleurs de moins de 25 ans. Le gouvernement local a investi des millions d’euros pour créer de nouveaux emplois dans le secteur touristique, et attirer des touristes du monde entier dans les attractions de la région, comme le pèlerinage catholique de Saint-Jacques de Compostelle. Il attire plus de 250 000 pèlerins et touristes tous les ans à Santiago.

EL AL n’ouvrira pas de liaison entre Tel-Aviv et Saint Jacques de Compostelle

El Al avait négocié avec les responsables touristiques de la région autonome de Galice,  sur l’ouverture d’une ligne directe entre Santiago de Compostelle, et Tel-Aviv. Mais les pourparlers ont été stoppés après le passage d’une motion en faveur du boycott d’Israël par le conseil municipal. Il y aurait au moins  350.000 touristes israéliens qui visiteraient l’Espagne imageschaque année. C’est une mauvaise publicité !

EL AL, a ouvert un vol sur Valence

ACOM, une association pro-israélienne, basée à Madrid, se bat contre la campagne de boycott contre Israël en Espagne.

Elle a notamment accusé le parti d’extrême gauche au pouvoir dans Santiago de Compostelle. En raison du boycott, EL AL a préféré ouvrir sur Valence. La compagnie israélienne a pris une bonne décision.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY