eDreams ODIGEO annonce 26.7M€ de bénéfice net sur les 9 premiers mois de l’exercice

eDreams ODIGEO (www.edreamsodigeo.com), leader européen des agences de voyages en ligne et l’un des géants européens du e-commerce, publie aujourd’hui ses résultats pour les neuf premiers mois de l’exercice 2018.

CHIFFRES CLES DES RESULTATS DU T3

Un solide revenu net en hausse de +5 % (368,3 M€) malgré le changement stratégique de notre modèle de revenus, et une augmentation de l’EBITDA ajusté +17 % (88,7 M€) sur les neuf premiers mois de l’exercice

Les réservations sur les neuf premiers mois sont en hausse de +1 % par rapport à l’an dernier, après ajustement de la vente des activités de  voyages d’affaires et de séjours

Les initiatives de diversification des revenus s’accélèrent et génèrent des résultats positifs, comme le montrent les indicateurs de performance :

o Taux de diversification des revenus en hausse de 29 % à 33 %

o Taux de diversification des produits en hausse de 44 % à 51 %

o Nette croissance des réservations mobiles qui représentent désormais 36 % du total des réservations de vols, contre 30 % au T3 2017

Le ratio de dette nette recule à 2,99x

Le groupe est en bonne voie pour atteindre ses objectifs 2018, comme annoncé le 2 novembre 2017, avec plus de 11,7 millions de réservations, un revenu net supérieur à 487 M€ et un EBITDA ajusté de 118 M€ à +/- 2 M€ (croissance de +10% en glissement annuel)

Dana Dunne, CEO d’eDreams ODIGEO, a déclaré :

« eDreams ODIGEO a enregistré une solide performance au cours des neuf premiers mois de l’exercice 2018 ; nous continuons à bénéficier du changement stratégique de notre modèle économique. Nous réalisons de réels progrès au regard de nos indicateurs de performance grâce à nos efforts de diversification des revenus et des produits, qui se traduisent par une meilleure rentabilité, et à nos investissements technologiques qui nous permettent d’offrir des services de pointe et d’afficher des volumes de réservations mobiles supérieurs à la moyenne du secteur. De manière générale, nous nous félicitons de la performance du groupe et nous sommes en bonne voie d’atteindre nos objectifs annuels révisés. eDreams ODIGEO a enregistré des résultats supérieurs aux prévisions, nous nous félicitons de la rentabilité obtenue, qui signifie que nous pouvons continuer à investir dans des activités durables et attractives, et de fournir un service sans équivalent à nos clients. »

Présentation de l’activité

eDreams ODIGEO a enregistré de solides résultats financiers au cours des neuf premiers mois de l’exercice 2018, avec un revenu net en hausse de 5 %. L’EBITDA ajusté a fortement augmenté, de 17 %. Comme anticipé, le recul des réservations sur les neuf premiers mois s’explique par le marché principal et l’activité hors vols, en raison de l’accélération des investissements réalisés pour changer de modèle de revenus, de la transition vers le mobile, ainsi que de la vente de nos activités de séjours et de voyages d’affaires.

Nous estimons l’impact de la vente de nos activités séjours et packages et voyages d’affaires à environ 219 000 réservations. A l’exclusion de cet effet, les réservations auraient progressé de 1 %.

Les résultats financiers des neuf premiers mois montrent que le changement de modèle économique produit les effets escomptés. Notre stratégie de diversification des revenus continue d’avoir un effet favorable sur notre activité, avec un accroissement des revenus hors billets d’avions, aux marges plus élevées et plus rentables pour le groupe.

Ce progrès est notable sur nos indicateurs de performance. Le taux de diversification des produits et le taux de diversification des revenus ont augmenté, passant respectivement de 44 % et 29 % au T3 2017 à 51 % et 33 % au T3 2018. Notamment, les packages dynamiques ont enregistré une forte croissance de leur revenu net, +14 % sur les 9 premiers mois 2018. La poursuite des investissements dans les activités mobiles s’est traduite par une hausse des réservations mobiles de 13 % au T3 2018. Le mobile représente désormais 36 % du total des réservations de vols, dépassent la moyenne du secteur.

La dette brute a diminué, passant de 4,00x en décembre 2016 à 3,61x en décembre 2017, ce qui nous laisse une réelle marge de manœuvre par rapport à notre covenant de dette. Malgré des décaissements au niveau du fonds de roulement, notre ratio de dette nette a également diminué, passant de 3,28x en décembre 2016 à 2,99x en décembre 2017. Nous avons pu rembourser 10 M€ d’obligations à échéance 2021, réduisant ainsi le capital restant dû de 435 M€ à 425 M€.

La trésorerie du Groupe s’élève à 76,2 M€, malgré un décaissement au niveau du fonds de roulement de 99,4 M€. La variation du fonds de roulement s’explique par la diminution des volumes de réservations, liée essentiellement aux investissements réalisés pour changer notre modèle de revenus, et à nos efforts sur la rentabilité.

Compte de résultat synthétique

déc.2016 déc.2017 Var. % déc.2016 déc.2017 Var. %
(en M€)  

3M

 

 

3M

 

5 %

 

9M

 

9M

 

5 %

Revenu net 108,7 113,9   349,7 368,3  
EBITDA ajusté 21,7 30,1 38 % 75,9 88,7 17 %
Eléments exceptionnels -2,7 -2,3 -17 % -6,9 -18,0 161 %
EBITDA 19,0 27,8 46 % 69,0 70,7 3 %
EBIT 14,6 19,6 35 % 54,4 52,5 -4 %
Bénéfice net -14,9 16,8 n.d. -3,0 23,3 n.d.
Bénéfice net ajusté 2,8 9,6 239 % 19,4 26,7 37 %

Revue par secteur

S’agissant de notre activité de vente de vols secs, les réservations sont conformes au niveau de l’an dernier, grâce à notre stratégie de diversification des revenus, qui devrait nous permettre de générer de la croissance à long terme. Après ajustement en fonction de la vente de nos activités de séjours et packages et de voyages d’affaires, les réservations ont augmenté de 2 %. Nous poursuivons nos investissements afin de gagner en envergure, d’être plus réactifs, d’améliorer notre modèle économique et d’offrir une meilleure expérience à nos clients.

Le revenu net de l’activité de vols secs a progressé de 7 %, à 294,6 M€ sur les neuf premiers mois de l’exercice 2018, dopé par une amélioration de 8 % du revenu net par réservation. Cette hausse s’explique par l’amélioration de la performance opérationnelle, une renégociation des conditions de plusieurs contrats avec les fournisseurs, en tirant parti de notre envergure, et l’exécution de notre stratégie de diversification des revenus.

Les réservations hors vols ont baissé de 13 %, comme anticipé. Cela s’explique par la vente des activités de Séjours et packages et de Voyages d’affaires, aux investissements réalisés pour changer de modèle de revenus et à la transition vers le mobile. Après ajustement au titre de la vente des activités de Séjours et packages et de Voyages d’affaires, la diminution des réservations aurait été limitée à 4 %. La baisse des réservations provient également des produits non stratégiques tels que les voyages traditionnels à forfait ou les ventes de billets de train. Les packages dynamiques, une activité stratégique, ont enregistré de bons résultats (+9 % au T3 2018).

Le revenu net hors vols a reculé de 2 % sur les neuf premiers mois de l’exercice 2018, une baisse compensée par la hausse de 12 % du revenu net par réservation. Hors effets susmentionnés, le revenu net augmente de 2 %. Cela s’explique par les améliorations significatives de notre activité de packages dynamiques dont le revenu net a progressé de 14 %, les améliorations globales des produits et de la performance opérationnelle, ainsi que la renégociation de certains contrats avec nos fournisseurs, déjà exposée.

Revue par zone géographique

Les réservations et le revenu net en glissement annuel sur nos marchés principaux (Espagne, Italie et France) ont reculé sur les neuf premiers mois de l’exercice 2018 (-6 % pour les réservations, -2 % respectivement) en raison d’une performance solide sur l’année précédente (+11 % pour les réservations, +7 % pour le revenu net sur les neuf premiers mois de l’exercice 2017).

La variation des réservations s’explique par des investissements réalisés pour changer de modèle de revenus et la vente d’activités non stratégiques. Malgré cela, le revenu net ressort à 192,4 M€, grâce à une hausse de 4 % du revenu net par réservation, conséquence de l’efficacité de nos opérations et de notre capacité à tirer parti d’économies d’échelle, et à la renégociation des conditions de plusieurs contrats avec des fournisseurs.

Concernant les marchés en développement, les réservations ont augmenté de 3 %, grâce aux investissements réalisés et à la diversification des revenus, et en dépit des effets négatifs évoqués. Après ajustement au titre de la vente de l’activité de Voyages d’affaires, les réservations ont augmenté de 9 % sur les neuf premiers mois de l’exercice 2018.

Le revenu net des marchés en développement a connu une très forte accélération (+15 %), à 175,9 M€, sur les neuf premiers mois de l’exercice 2018. Cette croissance s’explique par la croissance des réservations et par la progression du revenu net par réservation (+11 % sur le T3 2018). La performance du revenu net par réservation de 18 % sur les 9 premiers mois de l’exercice 2018 reflète une amélioration continue sur l’année, à date.

Perspectives

Nous continuons de bénéficier de notre changement stratégique de modèle économique et nous confirmons nos objectifs intensifiés depuis Novembre 2017, pour les réservations, le revenu net et l’EBITDA ajusté.  Le groupe a continué de fournir une forte croissance ajustée de son EBITDA en changeant son modèle de revenu. Sur T4 2018, nous observons une augmentation des volumes, et sommes confiants quant à nos objectifs en termes de revenu net.

Notre objectif demeure de bâtir un groupe très attractif sur le long terme et de poursuivre nos investissements :

Faire évoluer nos prix et notre communication en ce sens

Offrir un vaste éventail de produits et de services innovants dans le cadre d’un « guichet unique »

En améliorant notre taux de diversification des produits et notre taux de diversification des revenus

En encourageant la transition vers le mobile, qui affecte la performance à court terme mais améliore notre position stratégique et notre attractivité sur le long terme

Contrôler le rythme de transformation pour continuer à faire progresser l’EBITDA ajusté en valeur absolue

Le 2 novembre, nous avons relevé nos objectifs à court terme pour l’exercice 2018, ainsi que ses objectifs à long terme pour l’exercice 2020. Au début de l’exercice 2018, nous avons déclaré que nous nous engagions dans une transformation de notre modèle de revenus, afin de renforcer la compétitivité et l’attractivité du groupe. Ces changements se déroulent mieux que prévu.

Les objectifs pour l’exercice 2018 restent les suivants :

Réservations : supérieures à 11,7 millions

Revenu net : supérieur à 487 millions d’euros

EBITDA ajusté : 118 millions d’euros (croissance de 10% en glissement annuel), à 2 millions d’euros près

Les objectifs annuels pour l’exercice 2020 sont les suivants :

EBITDA ajusté : 130 à 145 millions d’euros

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

2 COMMENTS

  1. Bande de voleurs, vendeurs de rêves,d’illusions. Ils pourrissent la vie des voyageurs.
    J’ai acheté une assurance flexibilté qui ne sert a rien!Mon voyage amputé de plus de 500 euros!!!

  2. Chanter les louanges d’une compagnie qui s’enrichie sur la malhonnêteté me fait doucement sourire…
    Edreams n’assure pas son service après vente en jouant la carte du silence, et de l’épuisement avec ses clients. De plus les numéros de téléphone « helpline » surtaxés sont véritablement accablant quand l’on se trouve loin de chez soit. Comme tous les vendeurs de rêves aujourd’hui, ils vendent des assurances voyage avec pour meilleur argument le spectre du malheur. Ils deviennent incohérents dès qu’un problème survient laissant le client penser qu’il n’a pas suivi le bon processus, une honte voir une véritable mis en danger!
    Le client se retrouve à pleurer en ligne sur des boites mails approximatives, renvoyant des réponses automatiques avec un message récurrent « appelez nous ». Chacun des voyageurs lésés ayant eu recours à leur service, savent que l’attente y est interminable à 0,34€/min, et que finalement la conseillère agacée bâcle le service. Me concernant j’ai eu droit à mise en attente durant la communication pour un résultat nul.
    Enfin sachez qu’ils se prétendent les moins chers, mais au final si vous ajouter toutes leurs options, vous paierez souvent plus cher qu’en passant directement par une compagnie aérienne, un procès est d’ailleurs en cour à leur encontre à ce sujet. Nous sommes des milliers à crier les dérives commerciales de ce géant aux pratiques crapuleuses, bientôt des articles de presse lui tailleront la réputation qu’il mérite.

LEAVE A REPLY