Eat out to help out

La ville de Londres a organisé, pendant le mois d’août, une action promotionnelle pour relancer le secteur de la restauration en offrant une réduction de 50 % sur le « food ». Cette action a d’ailleurs été prolongée jusqu’en septembre par de nombreux établissements, y compris des « étoilés ». Le slogan était clair.

À Bruxelles, pour l’instant, c’est le désert total, où pire, l’indifférence totale. Les Politiques sont plus braqués sur la problématique de fermeture du Bois de la Cambre et du confort cycliste. Le secteur bruxellois est et reste à l’agonie.

Pourtant certains restaurateurs, dont Chez Léon, ont fait preuve d’improvisation et d’intelligence en offrant déjà ce type de promotion jusqu’à fin août. Mais la crise au centre de Bruxelles persiste et les dégâts sont déjà sérieux. C’est un euphémisme… Les restaurants de quartiers ou de proximité survivent, mais jusqu’à quand ??

La Fédération Wallonie Belgique Tourisme (WBT) a fait preuve de créativité en inondant les médias belges pour rameuter la clientèle touristique belge vers leur région. Notre Côte belge a fait naturellement le plein. Mais l’« institution » Visit Brussels est restée invisible.

Sont-ils tous partis en vacances pendant que leur Horeca se mourrait ?? Pardon, ils étaient présents dans un salon professionnel en Allemagne, bien vide d’ailleurs…

Messieurs les Politiques, les fonctionnaires décideurs et autres, prenez exemple sur Londres, aidez vos restaurants, promotionnez la capitale de l’Europe, Bruxelles, en invitant, motivant les citoyens belges à s’y rendre à nouveau, en confiance et avec enthousiasme. Soyez moteur et non destructeur.

Les électeurs s’en souviendront.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY