© London Gatwick Airport

La compagnie aérienne low cost propose sur son site Internet des vols long-courriers de compagnies partenaires. Dans la même transaction, les passagers peuvent réserver leur vol moyen et long-courrier. Ce service d’EasyJet est lancé à Londres-Gatwick avec Norwegian et Westjet.

A l’instar de la démarche entamée par Ryanair, Easyjet lance «Worldwide par Easyjet», un service qu’elle définit comme le « premier service global de correspondance par une compagnie aérienne européenne à bas coûts». Celui-ci est le résultat d’une collaboration technologique avec Dohop.

En discussion avec des compagnies du Moyen et d’extrême orient

Cette plate-forme se veut une alternative self-service simple et efficace pour les services de correspondance. Elle permet aux passagers d’assurer leurs correspondances entre leur vol Easyjet et ses partenaires de lancement Westjet et Norwegian, le tout via Gatwick Connects.

D’autres partenaires sont envisagés et la compagnie indique être « en discussions avancées avec d’autres […] dont certaines du Moyen- et d’Extrême-Orient.»

Amsterdam et Paris-CDG sont envisagés

Si dans un premier temps l’offre n’est disponible qu’à Gatwick, un élargissement à d’autres aéroports est envisagé à Milan Malpensa, Genève, Amsterdam, Paris-Charles de Gaulle et Barcelone. Outre le service de correspondance, Easyjet propose également la vente de billets d’autres compagnies aériennes sur son propre site web. Ce sera le cas pour la compagnie Loganair pour les six mois à venir.

« Le réseau Loganair est complémentaire de celui d’Easyjet et permettra aux passagers Easyjet de réserver la suite de leur voyage depuis Glasgow ou Edinburgh vers les Highlands ou les iles écossaises. Cette offre inclus la liaison Glasgow-Barra, la seule ligne régulière au monde vers un aéroport situé sur une plage. »

Temps de transfert minimum de 2h30

La compagnie précise encore que ce projet n’a pas d’impact sur son modèle opérationnel. « Les avions d’Easyjet continueront de tourner en moyenne en 25 minutes au sol et les vols ne seront pas retenus pour attendre les passagers en correspondance.»

En conséquence, un temps de transfert minimum de 2h30 sera requis afin d’assurer aux passagers un maximum de temps entres les différents vols et/ou terminaux. « Si un passager venait à rater sa correspondance il sera placé sur le prochain vol disponible », précise encore la compagnie.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY