Easyjet promet une compensation totale du CO2

© TI/cd

L’année comptable qui s’est achevée le 30 septembre dernier n’a pas été facile, mais Easyjet annonce cependant avoir délivré des résultats conformes aux attentes. Le bénéfice courant avant impôt a baissé de 26% à £427 millions (2018: £578 millions) se situant dans le haut de la fourchette de prévisions comprise entre £420 et £430 millions.

Le chiffre d’affaires a augmenté de 8,3% pour atteindre £6,385 millions (2018: £5,898 millions) grâce à l’augmentation des capacités. Le revenu par siège a baissé de 1,8% à £60.81 (2018: £61.94), du fait d’une baisse de confiance des consommateurs, qui a été compensée par les initiatives du second semestre et l’impact positif des grèves de British Airways et de Ryanair.

Le nombre de passagers pour l’année s’achevant au 30 septembre 2019 a augmenté de 8,6% pour atteindre 96,1 millions (2018 : 10,2%). La capacité est en hausse de 10,3% du fait d’une croissance dans l’ensemble des régions et un taux de remplissage en baisse de 1,4 point à 91,5%.

Le revenu par siège à taux de change constant pour l’année s’achevant le 30 septembre 2019 a baissé de 2,7% mais est reparti à la hausse de 0,8% au cours du second semestre reflétant l’impact de la stratégie visant à améliorer le prix des réservations tardives. Elle conclut en fin que «le bilan comptable demeure l’un des meilleurs du secteur avec une dette nette de £326 millions.»

Une compensation du CO2 à 100%

A partir d’aujourd’hui easyJet devient la première compagnie aérienne majeure à neutraliser 100% des émissions carbone de ses vols. Cela passera par la compensation des émissions à travers des programmes accrédités Gold Standard et VCS (Verified Carbon Standard), deux des normes de vérification les plus strictes.

Ces projets seront tournés sur la reforestation, les énergies renouvelables et les programmes communautaires. «La compensation des émissions carbone n’est qu’une mesure provisoire en attendant que de nouvelles technologies soient mises au point permettant un impact environnemental réduit.

Ainsi, la compagnie continuera de soutenir les technologies innovantes, notamment le développement d’avions hybrides et électriques, en travaillant avec d’autres acteurs du secteur pour réinventer et décarboner l’aviation sur le long terme.» Un protocole d’accord a par ailleurs été signé avec Airbus sur un projet de recherche conjoint sur les avions hybrides et électriques.

Easyjet Holidays relaunched

Parallèlement, la compagnie annonce le renouveau de sa marque Easyjet Holidays. L’an dernier, une nouvelle organisation a vu le jour en repartant de zéro pour remplacer l’ancien système externalisé basé sur les commissions afin de pouvoir vendre directement aux clients de la compagnie aérienne et pouvoir développe son activité rapidement et à grande échelle.

« Ce sont près de 20 millions de clients qui volent sur nos avions à destination des plus grandes destinations de loisirs d’Europe, mais seul un demi-million réserve leur logement chez nous. Ces 19,5 millions de voyageurs de loisir sont notre premier marché-cible.» Selon la compagnie, le marché du forfait de vacances européen vaudrait près de £61 milliard par année, dont £13 millions pour le Royaume-Uni (+6%).

Aussi, la « nouvelle » organisation d’Easyjet Holidays se concentre sur la technologie, le numérique et le traitement des données, parallèlement aux équipes locales d’approvisionnement hôtelier, bénéficiant du soutien commercial, marketing, financier, RH, légal et fonctions clients de la compagnie aérienne. « Notre équipe est un mélange de spécialistes de l’industrie et de la technologie, ainsi que de talents d’Easyjet.» Cette nouvelle offre sera lancée au Royaume-Uni avant Noël afin de pouvoir prendre des réservations pour l’hiver 2019/20 et l’été 2020. (TI)

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY