Easyjet perd 275 M£ au 1er semestre

© màd
© màd

Au 31 mars dernier, fin du premier semestre de l’année comptable 2019, Easyjet a enregistré une hausse de 13,3% du nombre de passagers pour un total de 41,6 millions. Parallèlement, l’offre s’est accrue de 14,5%, principalement en raison de l’annualisation des opérations à Berlin. L’offre s’est accrue d’environ 7%, tandis que le taux de remplissage a reculé de 1 point à 90,1%, «principalement en raison de la consolidation des taux de remplissages à Berlin au premier trimestre», précise la compagnie dans un communiqué.

Le chiffre d’affaires total a gagné pour sa part 7,3%, atteignant £2,343 millions. Ce résultat est dû à plusieurs facteurs, toujours selon le transporteur: la croissance des capacités, un avantage de change neutralisé par le glissement de Pâques sur le second semestre, la nouvelle norme comptable IFRS 15 ainsi que la comparaison défavorable liée aux événements favorables de l’exercice tels que la faillite de Monarch et l’annulation par Ryanair d’une grande part de son programme hiver 2017/8 au Royaume-Uni. Le chiffre d’affaires total par siège a diminué de 6,3% à £50,71, soit une baisse de 7,4% à taux de change constant.

Le coût global par siège a augmenté de 3,9% atteignant £56,66. Les raisons invoquées par la compagnie sont la hausse du prix du carburant, l’impact des taux de change, l’inflation des coûts sous-jacents, investissements dans la résilience et les initiatives stratégiques ainsi que de l’impact des drones à Gatwick en décembre. Ceci a été atténué par le programme de gestion des coûts et l’up-gauging de la flotte. Le coût global par siège hors carburant à taux de change constant a augmenté de 1,3%.

La perte courante avant impôts s’élève à £275 millions (1er semestre 2018: £18 millions).La perte totale avant impôts de £272 millions, reflétant un léger bénéfice de £3 millions provenant d’évènements exceptionnels. Le modèle économique et la stratégie d’EasyJet s’appuient sur la solidité de son bilan, avec un endettement net au 31 mars 2019 de £201 millions (selon les nouvelles normes comptables IFRS 16).

Les prévisions de bénéfice avant impôts d’Easyjet pour l’exercice 2019 restent inchangées et alignées avec les attentes du marché. La stratégie visant à conforter la position de leader dans les aéroports principaux est maintenue. Au niveau des réservations, celles enregistrées pour le troisième trimestre sont en recul de trois points par rapport à l’année dernière (72%), mais stables par rapport à l’année dernière pour le quatrième trimestre (34%). La croissance de la capacité d’Easyjet au second semestre est prévue à hauteur d’environ 7%.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY