Easyjet améliore sa perte globale en 2020/21

Johan Lundgren - CEO Easyjet

Durant l’exercice clôturé à la fin septembre et bien entendu marqué par la pandémie, Easyjet indique avoir été en mesure de corriger le tir au cours du quatrième trimestre grâce à un flux de trésorerie d’exploitation positif et à la dynamique des réservations: les pertes principales du quatrième trimestre ont diminué de plus de la moitié par rapport à l’année précédente, avec une trésorerie d’exploitation positive.

La perte globale avant impôt pour l’exercice clos le 30 septembre 2021 devrait se situer entre 1,135 et 1,175 million de livres sterling. EasyJet constate aussi qu’une dynamique positive se poursuit au cours de l’année fiscale 2021/22, avec des réservations au premier semestre deux fois plus élevées que l’année précédente à la même période.

58% de la capacité 2019

Au cours du quatrième trimestre, Easyjet a transporté plus de 17,3 millions de clients, en opérant 58% de la capacité de l’année fiscale 2019, avec une meilleure performance sur les lignes intra-européennes et intérieures britanniques, tandis que la demande pour les lignes internationales au départ du Royaume-Uni a continué d’être affectée par les restrictions de voyage du gouvernement britannique.

EasyJet précise avoir maintenu son approche disciplinée de la gestion de la capacité et de la trésorerie, ce qui a permis de générer environ 40 millions de livres sterling de trésorerie d’exploitation au cours du quatrième trimestre. La dette nette a été réduite à environ 0,9 milliard de livres sterling, contre 2,0 milliards de livres sterling au troisième trimestre, suite à l’émission réussie de droits de 1,2 milliard de livres sterling, dont 90 millions de livres sterling ont été reçus après le 30 septembre 2021.

La reprise est bel et bien en cours

La capacité devrait atteindre 70% des niveaux de 2019 au premier trimestre de l’année fiscale 2021/22. Alors que la demande intra-européenne a mené la reprise au cours de l’été, la récente annonce du gouvernement britannique de supprimer et d’assouplir les restrictions et les tests a créé une dynamique de réservation positive. En réponse, la compagnie aérienne a ajouté 100’000 sièges pour le 1er trimestre, avec une demande particulièrement forte pour les destinations dites «soleil d’hiver».

« Il est évident que la reprise du secteur est en cours. Les voyages d’affaires reprennent chez Easyjet, les grandes entreprises et les PME étant attirées par notre rapport qualité-prix, notre réseau et notre politique de développement durable. Nous avons constaté que les city breaks commençaient à revenir, parallèlement à une demande croissante de voyages loisirs de la part de clients recherchant des vols et des séjours vers des destinations prisées pour le soleil d’hiver, comme l’Égypte et la Turquie. Les réservations pour les vacances de la Toussaint sont élevées, en particulier pour les îles Canaries où nous avons augmenté notre capacité à environ 140% des niveaux de 2019», a commenté Johan Lundgren, CEO de la compagnie, lors de la présentation des résultats.

(DS)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY