Dormir la tête dans les étoiles….

La station spatiale Von Braun prévoit d’accueillir ses premiers touristes de l’espace en 2025. Cet hôtel flottant en orbite autour de la Terre, offrira à ses clients le confort luxueux d’un paquebot de croisière….
Composée d’ingénieurs et spécialistes du domaine spatial, la Gateway Foundation espère rendre la station Von Braun – du nom de l’ingénieur allemand Wernher von Braun, qui imagina ce type de station dans les années 1950 – opérationnelle d’ici 2025.
Cent touristes par semaine pourraient alors séjourner dans l’hôtel spatial, composé de 24 modules mesurant jusqu’à 500 m². La station pourrait accueillir au total 400 personnes, touristes mais aussi scientifiques, dont plus de 100 membres d’équipage.
En témoigne ce projet fou, porté par la société californienne Gateway Foundation : la construction de la première station spatiale à gravité artificielle. Un gigantesque complexe circulaire en rotation de 190 mètres de diamètre, semblable à celui du film de Stanley Kubrick, 2001, l’Odyssée de l’espace.
« La station Von Braun sera une station spatiale rotative conçue pour produire différents niveaux de gravité artificielle en augmentant ou en diminuant la vitesse de rotation, présente le site officiel du projet spatial. Elle pourra accueillir à la fois les agences spatiales nationales qui mènent des recherches sur l’apesanteur et des touristes de l’espace […] avec le confort et l’ambiance d’un hôtel de standing. »
À bord, cinéma et basket-ball
Restaurants, bars, concerts, cinéma… L’hôtel proposera également à ses clients de s’exercer au basket-ball, au trampoline ou à l’escalade, le tout dans l’espace. Une prouesse qui deviendrait réalisable grâce à la création de cette gravité artificielle, semblable à celle de la Lune.
« Il sera aussi possible de jouer à des jeux fictifs comme le quidditch [match sur des balais volants, NdlR] de la saga Harry Potter », glisse Tim Alatorre, architecte concepteur principal du projet, dans une récente interview accordée au magazine d’architecture et design Dezeen.
Contrairement à ce que peuvent vivre les astronautes sur la Station spatiale internationale (ISS), les touristes pourront se rendre aux toilettes « normalement » ou prendre des douches grâce à l’eau recyclée sur place, le tout dans une décoration soignée et agréable. « L’espace ne sera plus qu’une destination possible parmi d’autres, comme une croisière ou aller à Disney World. »

Cent touristes par semaine

Composée d’ingénieurs et spécialistes du domaine spatial, la Gateway Foundation espère rendre la station Von Braun – du nom de l’ingénieur allemand Wernher von Braun, qui imagina ce type de station dans les années 1950 – opérationnelle d’ici 2025.

Cent touristes par semaine pourraient alors séjourner dans l’hôtel spatial, composé de 24 modules mesurant jusqu’à 500 m². La station pourrait accueillir au total 400 personnes, touristes mais aussi scientifiques, dont plus de 100 membres d’équipage.

24 modules abriteront les diverses activités de la station Von Braun. (Photo : capture d’écran Youtube / The Gateway Foundation)

 

« La plupart des gens pensent que le tourisme spatial ne sera accessible qu’aux super-riches à cause des coûts très élevés. Ce sera certainement le cas pour les prochaines années, mais nous avons l’objectif d’ouvrir le voyage spatial au plus grand nombre. […] D’ici 2030, l’objectif est d’avoir deux stations avec au moins 500 personnes vivant en permanence en orbite et 200 touristes par semaine, pour un total de plus de 10 000 personnes par an », annonce Tim Alatorre.

Mais la réalisation de ce premier projet d’envergure n’est qu’une première étape pour la Gateway Foundation, qui, après 2030, vise la création d’un port spatial pouvant accueillir plus de 1 400 personnes. « De vraies villes dans l’espace qui seront des ports d’escale pour ceux qui viendront et partiront de la Lune et de Mars. »

D’ici 2030, la Gateway Foundation envisage de créer une seconde station et d’accueillir plus de 10 000 personnes par an dans l’espace. (Photo : capture d’écran Youtube / The Gateway Foundation)

 

Un projet extrêmement ambitieux, qui n’est pas sans rappeler celui de l’Aurora Station, autre hôtel spatial imaginé par la start-up californienne Orion Span, qui pourrait accueillir ses premiers passagers en 2022. Récemment, la Nasa avait également annoncé ouvrir sa Station spatiale internationale (ISS) au tourisme spatial, dès 2020. À terme, une douzaine de personnes pourraient séjourner à bord chaque année.

(Avec ouest France)

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY