Devons-nous nous inquiéter de cette série d’accidents aériens ?

Capture Twitter

En l’espace de peu de temps, nous avons assisté à trois accidents mortels et un atterrissage dans l’eau. Mais y-a-t-il de quoi s’inquiéter ?

Les accidents mortels de Lion Air et d’Ethiopian Airways

Ces deux accidents ont fait, malheureusement, plus de 300 victimes. La cause est désormais connue. Les pilotes n’avaient pas eu de sérieuses formations de Boeing sur un nouveau logiciel.

Cette affaire a permis de révéler que tous les contrôles de sécurité n’avaient pas été réalisés par l’agence américaine (FAA).

Les Boeing 737 Max sont tous sur le tarmac et vont attendre encore quelques mois pour de nouvelles certifications.

Un Boeing 737-800 atterrit dans un fleuve pour une cause technique

Un Boeing 737, exploité par Miami Air International, a atterri dans une rivière ce vendredi 3 Mai. Un dispositif d’atterrissage aurait été inopérant. Selon des responsables, 21 personnes ont été transportées à l’hôpital avec des blessures mineures et au moins quatre animaux gardés en soute sont morts.

Le vol, qui effectuait le trajet de la base de Guantanamo (située sur l’île de Cuba) vers une base militaire de la ville de Jacksonville, aurait lourdement atterri dans la rivière St John’s.

Boeing a indiqué que l’entreprise fournirait une assistance technique au « National Transportation Safety Board » des États-Unis, qui enquête sur l’incident. Le géant de l’aérospatiale fait l’objet d’une surveillance accrue à la suite de deux accidents mortels impliquant ses 737 avions Max 8 … un modèle différent de celui impliqué dans l’incident de vendredi.

Un accident grave à Moscou

41 personnes, dont au moins deux enfants, sont décédées après qu’un avion de transport de passagers russe ait atterri d’urgence et a formé une immense boule de feu et une fumée noire à l’aéroport le plus important de Moscou le dimanche 6 mai.

Des images dramatiques devenues virales sur les médias sociaux montrent l’atterrissage brutal du Sukhoi Superjet 100 d’Aeroflot (voir vidéo ci-dessous). On a pu voir les passagers sauter sur un toboggan gonflable à l’avant et fuir l’avion en flammes alors que d’énormes colonnes de fumée noires jaillissaient dans le ciel.

L’appareil revenait sur Moscou après un signal de détresse

Le vol SU 1492 avait décollé comme prévu à 18h02. L’avion se dirigeait vers Mourmansk, une ville du nord-ouest de la Russie. L’avion transportant 73 passagers et cinq membres d’équipage venait de quitter l’aéroport de Sheremetyevo lorsque l’équipage a émis un signal de détresse.

À 18h30, l’avion est revenu sur l’aéroport en urgence. Il a pu atterrir à la deuxième tentative. La compagnie aérienne russe a indiqué que les moteurs de l’avion avaient pris feu à l’atterrissage.

Malheureusement, les réservoirs de carburant de l’avion étaient pleins en atterrissant. Le comité d’enquête a déclaré qu’il avait ouvert une enquête et qu’il chercherait à déterminer si les pilotes avaient enfreint les règles de sécurité aérienne.

Aeroflot est une compagnie sûre

Aeroflot a longtemps rompu avec la situation de sécurité qui régnait durant avant l’éclatement de l’URSS. La compagnie russe dispose désormais de l’une des flottes les plus modernes du monde sur les routes internationales, où elle fait appel à des avions Boeing et Airbus.

Le Superjet est entré en service en 2011 et était le premier nouvel avion de transport de passagers développé en Russie depuis la chute de l’Union soviétique. L’appareil qui effectue de nombreux vols n’apparaît pas comme un avion peu fiable.

Seul, un Sukhoi Superjet s’était écrasé en Indonésie en 2012, tuant les 45 personnes à bord dans un accident imputé à une erreur humaine. De nombreux vols Aeroflot devraient être affectés dans les prochains jours.

Devons-nous nous inquiéter après ces accidents ?

Chaque jour, on compte près de 100.000 vols aux États-Unis. Le site www.FlightRadar24.com a pu montrer une carte animée montrant plus de 202.000 vols dans le monde entier au cours de l’une des journées les plus chargées de l’aviation.

FlightRadar24 suit tous les avions avec un transpondeur, allant des petits avions aux gros avions commerciaux. Un vol en avion est sûrement bien moins dangereux que rouler dans une voiture. Donc la réponse est claire, il n’y a pas lieu de s’inquiéter en prenant l’avion. Les risques d’accident mortel restent bien heureusement des exceptions.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY