Deux nouveaux 5* à Bruxelles

Après la récente disparition du célèbre Métropole, un autre monument classé, qui a régné 120 ans sur la place De Brouckère, la capitale pourrait s’enorgueillir de deux nouveaux cinq étoiles.

On avait fini par l’oublier : le célèbre hôtel Astoria attend toujours sa rénovation… Il semble cette fois que les travaux reprendraient en juillet pour une ouverture en 2022, selon l’architecte bruxellois Francis Metzger, sans qu’aucune date n’ait encore été précisée. 

Commandé par Léopold II, le bâtiment a été construit  au début du XXe siècle, à mi-chemin entre le Palais Royal et le Botanique, dans le style des beaux-arts avec des éléments Louis XVI, typiques de cette période. L’Exposition universelle de 1910 était en vue et les dirigeants mondiaux devaient être reçus avec l’élégance nécessaire. Aujourd’hui classé monument historique, il a accueilli des invités tels que Winston Churchill, Dwight Eisenhower, Salvador Dalí, Andy Warhol ou Bob Dylan. Le prince Philippe et la princesse Mathilde y avaient célébré leur mariage en 1999.

Resté vide pendant dix ans

L’hôtel a été acheté en 2007 par le groupe du cheikh saoudien Mohammed Youssef El-Khereij, mais il n’a jamais achevé les travaux de rénovation prévus. Resté vide pendant dix ans, il a finalement été acquis par un groupe maltais, Corinthia, qui a investi 13,76 millions d’euros et 65 millions supplémentaires pour les travaux.

Le groupe possède déjà onze hôtels de luxe, dans des métropoles telles que Londres, Prague, Budapest et Lisbonne, toujours dans des bâtiments historiques du centre-ville.

De l’espace, toujours de l’espace

«Nous supprimons 24 chambres, de sorte que les chambres restantes puissent s’agrandir. Il y aura une suite de 270 mètres carrés, disposant de son propre ascenseur », a expliqué l’architecte au Standaard. Les bâtiments environnants ont été acquis et de l’espace a été dégagé, notamment pour créer un grand jardin intérieur. Il y aura une piscine et des installations de bien-être.

Mais l’attraction principale sera le dôme de verre qui, dans la conception originale, avait un motif gracieux de courbes et s’étendait sur deux étages. Des subventions ont été allouées pour recréer le dôme d’origine, qui coûtera à lui seul 300 000 euros.

Une nouvelle vie

Une autre palace devrait s’ouvrir à Bruxelles : le Juliana, et cela dès le mois de septembre prochain si les travaux se déroulent comme prévu, à la place des Martyrs, à laquelle ce nouvel hôtel, dans la lignée de l’hôtel Juliana à Paris, pourrait insuffler une nouvelle vie.

Au fait, le nom de Juliana est-il bien choisi, qui rappelle celui de l’avant-dernière reine des Pays-Bas, en cette place des Martyrs qui commémore, justement, ceux de la Révolution belge de 1830 contre… les Hollandais ?

[Source : De Standaard]

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY